Xochimilco

Xochimilco

retour
Xochimilco est un lieu unique, une réminiscence d’un passé lointain : c’était autrefois un village au bord du lac Texcoco, relié à Tenochtitlan (ancêtre de Mexico) par une chaussée. Les Aztèques ont créé des jardins flottants, à partir de racines aquatiques, de roseaux tressés et de la terre (pour plus de détails, vous pouvez aller faire un tour sur   http://monazimba.bloguez.com/monazimba/1233628/Les-Chinampas-de-Xochimilco).
A l’arrivée des Espagnols, le bassin comptait un million d’habitants et Tenochtitlàn disposait d’un système hydraulique complexe, avec digues, canaux et acqueducs. Les Espagnols comblèrent peu à peu les lacs.
Ces jardins flottants, appelés chinampas, sont les derniers vestiges de l’ancien lac Texcoco et sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Xochimilco signifie le « lieu du champ de fleurs » en Nahuatl. (Xochitl, fleur, milli champ, et -co, le suffixe d’un lieu). Le village est encore habité par une majorité d’Indiens Nahuas, et les jardins flottants sont toujours une source d’approvisionnement en légumes et en fleurs pour la capitale.

Mais l’endroit est devenu une destination privilégiée pour les habitants de Mexico qui viennent y passer le dimanche à manger sur des barques colorées et fleuries, des « trajineras », en écoutant la musique des mariachis. Pour le touriste, c’est un endroit unique pour se plonger dans la musique, la gastronomie et la joie de vivre du Mexique !

Il y a plusieurs embarcadères pour commencer votre parcours dans Xochimilco. L’embarcadère principal est le plus facile d’accès et celui où il y a le plus grand nombre de bateaux disponibles, mais vous risquez souvent de payer un peu plus cher.

Accéder à un embarcadère un peu plus éloigné dans les rues avoisinantes vous permet généralement de négocier un bon prix. Les différents embarcadères vous permettent aussi de varier les trajets et de passer par des canaux différents peut-être moins encombrés.

Ne venez surtout pas un dimanche ou un jour férié si votre seul souhait est de vous balader tranquillement le long des canaux : ces jours-là , c’est la foule, il y aura donc beaucoup plus de trajineras (c’est ainsi qu’on appelle les barques colorées de Xochimilco) dans les canaux, mais aussi beaucoup plus d’ambiance et vous verrez sûrement autour de vous des familles entières ayant amené tout le repas du dimanche sur leur bateau, sans oublier la Corona, le rhum ou la Margarita, qui doivent bien entendu embarquer en même temps que les passagers !

Si c’est un guide qui vous amène là, comme ce fut notre cas, le bateleur aura sûrement fait provision de boissons et il ne vous restera plus qu’à vous laisser tenter par les petits bateaux restaurants qui vous amèneront tous les plats mexicains que vous avez envie de goûter directement dans votre bateau, c’est spectaculaire. Si vous êtes d’accord, ils s’amarrent à votre bateau , le temps pour vous de faire votre choix, pour eux de préparer tout cela sous vos yeux (sacrée organisation !) puis poursuivent leur chemin, passant de barque en barque sur les canaux, à la recherche d’autres clients. N’hésitez pas à héler la barque des mariachis pour découvrir quelques chansons mexicaines traditionnelles. Vous payez à la chanson en général, et la musique ajoute vraiment à l’ambiance de fête !  Ils ne s’imposent absolument pas, bien au contraire. Le temps pour nous de réagir, ils avaient déjà dépassé notre barque mais ils n’ont pas hésité à faire marche arrière pour venir nous donner notre aubade : il faut avoir vu les manoeuvres !! Ce n’est déjà pas facile de se frayer un chemin normalement, mais faire marche-arrière relève de la gageure.

Le plus amusant de Xochimilco est que vous serez abordé durant toute la durée de votre trajet par toutes sortes de petits vendeurs et attractions mexicaines en bateau, qui se frayent un chemin, on ne sait trop comment, parmi toutes ces barques, pour vous proposer du maïs, des chapeaux, des tapis, des boissons ! Mais ils n’insistent en principe jamais.

Prévoyez une balade assez longue de façon à pouvoir demander à votre bateleur quelques arrêts le long des berges de Xochimilco où, fidèlement à la tradition aztèque, vous pourrez admirer de nombreuses serres et zones de plantation. Beaucoup de gens viennent acheter ici leurs graines et des plantes pour leur jardin. Et ne vous étonnez pas de voir, le long des berges, des vaches, des ânes et des champs : Xochimilco est resté une zone à tendance agricole.
Alors que trop de sites précolombiens ne sont plus que de splendides ruines, Xochimilco demeure un lien toujours vivant et vibrant avec le passé. Là où Aztèques et Mexicains se rejoignent vraiment : unique !…
Mais l’urbanisation incontrôlée de la vallée de Mexico peuplée aujourd’hui par 18 millions d’habitants, la surexploitation des ressources en eau ainsi que le rejet des eaux usées sans traitement menacent plus que jamais l’existence de ce petit réduit lacustre. Xochimilco figure désormais sur la liste du patrimoine en péril.

Xochimilco se situe dans la banlieue de Mexico City, à 20km environ du centre ville mais il faut compter un peu plus d’1h30 pour s’y rendre par les transports en commun. Avec notre voiture privée et notre chauffeur, nous avons malgré tout mis pratiquement une heure.

Leçon numéro 1 au Mexique : ne jamais calculer un temps de parcours en fonction des km à parcourir mais en fonction de l’état des routes et du trafic !

800true thumbnails under 600false true 800http://www.horizon-nomade.com/wp-content/plugins/thethe-image-slider/style/skins/frame-black
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Mex_16a
    Embarcadère : Lupita, Margarita,Carmelita, laquelle de ces trajinera est pour nous ? Ce sera Carmelita.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Mex_16b
    Un des innombrables vendeurs qui passent entre les barques, espérant appâter le touriste
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Mex_16c
    Un autre vendeur, qui essaie de se frayer un passage
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Mex_16d
    Pascal voit passer une barque de mariachis et leur fait signe: malgré le trafic, ils parviendront à faire demi-tour pour s'aligner contre notre barque, le temps d'une aubade. Pascal se marre tellement qu'il leur demandera un 2ème morceau !
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Mex_16e
    Les bateleurs sont d'une dextérité remarquable pour se frayer un chemin !
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Mex_16f
    Il y a un monde fou et pourtant une barque trouvera le moyen de s'arrimer prestement à la nôtre, le temps de nous préparer les spécialités demandées par Pascal : hallucinant ...
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Mex_16g
    Une petite partie de tout ce que nous avons pu déguster : j'en suis encore à me demander comment cette femme a pu préparer tout ça si vite, sur sa petite barque !
 
 
 
 
 
 
 
Retour à Mexico-2010

Rétroliens/Pings

  1. The unavoidable | Bienvenue ! - […] Xochimilco – less than an hour away from the city center, you will find the “Mexican Venice”. The place…

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *