Site archéologique Tenam Puente

Site archéologique Tenam Puente

retour

 

Tenam Puente, situé à 12Km au sud-ouest de Comitán, a été construit durant l’époque classique (300-600 ap.JC), a connu son apogée au Classique tardif (600 à 900 ap.JC) et a survécu jusqu’en 1200, avant d’être finalement abandonnée, pour des raisons qui restent encore à éclaircir.
C’est le meilleur témoignage de la rencontre des ères classique et postclassique.
Le site a été découvert par Franz Blom (voir Na Bolom) et Oliver La Farge en 1925. Il ne fut ouvert au public que dans les années 1990 et, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne draine pas les foules !
Tenam Puente offre pourtant aux visiteurs certaines caractéristiques uniques et intéressantes.
Situé dans les montagnes du Chiapas, Tenam Puente jouit d’une vue imprenable sur la plaine de Comitán. C’est un emplacement stratégique pour le commerce et les échanges entre les Hautes Terres du Guatemala et les Basses Terres Mayas. Les archéologues ont trouvé ici des coquillages de la côte du Golfe et de la céramique provenant de régions différentes, mais aussi des produits comme l’obsidienne, le jade, l’albâtre. Les fouilles prouvent que les échanges commerciaux des Mayas s’étendaient dans tout le Mexique et jusqu’en Amérique du Sud.
Tenam Puente - plan
Le cœur du site comporte 60 structures distribuées sur une superficie de 30 hectares.
La façon dont l’architecture s’est adaptées à la topographie de ce terrain vallonné situé à 1700m d’altitude est spectaculaire.
La plupart des édifices sont situés sur ce qui a été appelé l’Acropole. Pour la construire, il a fallu niveler les collines au moyen de longues terrasses, construites à différents niveaux et qui, au fur et à mesure de la montée, diminuent en étendue et en hauteur.
Tenam Puente - jeu de pelote niveau bas

 

Du parking, le visiteur arrive en quelques minutes à une immense place centrale.
A droite s’étend un jeu de pelote de grandes dimensions.
Le site en compte 3, ce qui dénote l’importance de la ville.
Celui-ci est le plus grand, il a été construit aux pieds de l’Acropole, ce qui laisse supposer que les évènements qui se déroulaient ici étaient destinés à la population.
Les deux autres terrains de jeux sont construits sur les terrasses supérieures, sont plus petits : ils étaient manifestement réservés aux rituels destinés à la famille dirigeante et aux dignitaires.
Tenam Puente - la grande Acropole

 

 

Rodolfo explique, se donne du mal pour capter notre attention mais nous, infâmes ingrats, croyant tout savoir sur le jeu de pelote, recherchons d’abord et avant tout à nous protéger du soleil et de la chaleur étouffante qui règne ici.
Rapidement, notre regard est attiré par la vaste rampe de pierre qui occupe tout le côté est de la place, le premier niveaude la Grande Acropole.

Ce seraient les grands arbres (et l’ombre qui va avec) qui nous attirent irrésistiblement ?

Tenam Puente : premières marches vers l'Acropole

 

 

Nous gravissons les marches : elles sont hautes et étroites, ce n’est pas facile de se montrer « solennel » et pourtant, les dignitaires Mayas l’ont fait, avec tous les attributs de leur rang sur le dos !
Rodolfo nous montre comment nous y prendre en frappant fort les pieds sur les pierres, tout en montant de biais : effectivement, c’est presque élégant ainsi.

Les constructions sont uniques en ce sens que les batisseurs n’ont pas utilisé de mortier pour assembler les pierres calcaires; elles ont été coupées et polies de telle manière qu’elles s’emboitent à la perfection sans nécessiter de liant d’aucune sorte.
Cette prouesse est clairement visible sur cet escalier.
Tenam Puente : vue depuis l'Acropole

 

A l’époque, tous ces batiments étaient recouverts de couleurs vives et leurs ornements devaient être parfaitement « parlants », mais aujourd’hui, il ne reste plus que des ruines grises et muettes que l’on peut admirer du haut des escaliers panoramiques.
Tenam Puente : la structure 7

 

En haut de la première volée de marches, nous restons ébahis : la première plate-forme est bien plus vaste que ce que l’on pouvait imaginer d’en-bas.
Elle est même tellement vaste qu’elle peut abriter deux jeux de pelote, en plus des pyramides et des temples !

 

Tenam Puente : vue panoramique depuis la structure 7

 

 

Le clou de la visite sera bien sûr l’escalade de la structure 7, haute de 20m, à plusieurs niveaux. La montée est délicate car l’escalier est raide, mais la descente est bien plus périlleuse encore !
La pyramide ayant été construite sur un des points les plus élevés de la région, la vue est imprenable sur la plaine des hauts plateaux.

Tenam Puente : plantes épiphytes
Tenam Puente : plantes épiphytes

Il faut compter environ 2H00 pour la visite du site.

Pensez à emporter à boire et à manger car vous ne trouverez rien sur place : les visiteurs sont si peu nombreux que cela n’est manifestement pas rentable.

 

Vous pourrez déambuler en toute quiétude, et même prendre le temps d’admirer la magnifique végétation.

retour

1 Commentaire

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *