Reims

Reims

Retour à l’accueil

Reims doit sa célébrité à sa cathédrale, lieu des sacres des Rois de France et au vin de Champagne, la ville étant le siège de nombreuses et importantes Maisons.

Le patrimoine architectural est remarquable : la ville compte quatre sites et monuments inscrits sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco ! A la cathédrale de Reims, à l’ancienne abbaye Saint-Remi et au palais du Tau sont venues s’ajouter six caves de champagne abritées par une colline, formant un ensemble inscrit en 2015.

Mais Reims est aussi la seule ville de France où l’Art Déco règne en maître incontesté : détruite à 80% par la Première Guerre mondiale, Reims connaît une phase intense de reconstruction pendant les années 1920, offrant ainsi un panorama des principaux courants architecturaux de l’époque.

Reims est une ville qui se découvre à pieds. Dans le cadre du schéma de développement touristique de la ville, Reims a mis en place plusieurs itinéraires balisés, jalonnés de panneaux dessinés par le designer Philippe Starck.

 

1. Histoire de Reims

Reims histoire : cathédrale
A Reims, l’histoire s’étend sur plus de 2000 ans. Si vous réduisez encore Reims à sa cathédrale, vous allez être surpris par tout ce que vous allez découvrir !

De l’époque gallo-romaine à maintenant, Reims a joué un rôle central dans l’Histoire, comme va nous le montrer ce circuit, balisé en bleu.

Long de 4.2 km, il démarre à la Cathédrale pour conduire les visiteurs sur les traces d’un patrimoine décliné sur 26 sites, traversant plusieurs siècles d’histoire dans la cité des sacres.

 

2. Art Déco

reims : art déco

Le circuit se présente sous la forme de 29 panneaux (dont 20 informatifs et 9 directionnels) au design signé Starck.

Ce parcours, identifiable à sa couleur orange, démarre à la Cathédrale et emmène le visiteur à la découverte des principaux édifices nés de la reconstruction des années vingt.

Il fait 3km de long : il faut compter 1h30 environ.

 

3. Dans les pas de saint Remi

saint Remi

Au départ du musée Saint-Remi, ce circuit est balisé en vert.
Long de trois kilomètres, il est constitué de 13 panneaux, identifiables grâce à leur couleur verte.

Doté d’un patrimoine très riche le quartier Saint-Remi ne comporte pas moins de deux monuments classés au patrimoine mondial de l’Unesco : la Basilique et le musée Saint-Remi (ancienne abbaye bénédictine).

Ce 3° parcours propose une escapade – du musée aux Crayères, en passant par la butte Saint-Nicaise — dans le passé médiéval tel qu’il caractérisa l’histoire de la cité des Sacres.

 

Dans le Topoguide « Reims métropole … à pied » édité par la fédération française de la randonnée (réf. P511), d’autres circuits sont proposés. Nous en avons sélectionné deux :

4. Le Chemin-Vert

reims : chemin vert

En 1919, alors que Reims est en ruines, après les ravages de la Première Guerre mondiale, la cité-jardin du Chemin Vert commence à émerger.

Construite à la périphérie de la ville, cette cité est exemplaire d’un projet urbain social des années 1920 : elle est encore aujourd’hui considérée comme l’une des références de la cité-jardin.
L’église, édifiée à partir de 1923, classée au titre des monuments historiques, est décorée par de grands artistes de l’époque : Maurice Denis, René Lalique, Gustave Jaulmes…

La boucle de 4 km permet de découvrir cette cité destinée à loger ouvriers et employés des grandes maisons de champagne, notamment.

 

5. Le parcours des Têtes

reims, parcours des têtes : l'ange au sourire

Ce circuit de 4 km nous emmène à la découverte des têtes, mascarons et autres sculptures qui ornent les façades du centre-ville de Reims.
Ce parcours est l’occasion de revoir, sous un autre angle, des édifices que nous avons déjà vus dans d’autres circuits (Histoire de Reims et Art Deco, notamment) ; il permet aussi d’en découvrir d’autres qui ne retiennent pas forcément l’attention de prime abord, ou qui ne se trouvent pas sur le tracé des circuits principaux.

 

Bien sûr, aucune visite de Reims ne serait complète sans une visite approfondie de ses deux fleurons que sont la Cathédrale et les maisons de champagne.

6. Le site Vranken-Pommery

reins : domaine pommery

Pour les touristes qui viennent dans la région, visiter une cave de champagne est quasi incontournable. Nous avons choisi la maison Pommery pour la réputation de ses caves, véritables cathédrales de craies fondées sur d’authentiques crayères gallo-Romaines.

Plusieurs visites sont proposées par le domaine, comme nous le verrons : nous avons choisi le « rêve d’Henri Vasnier », la plus complète, qui nous mènera jusqu’à la Villa Demoiselle.

Nous vous invitons à découvrir quelques moments forts de cette expérience inoubliable.

 

7. La Villa Demoiselle


Reims : villa demoiselle, extérieur
Pénétrez dans cette demeure mémorable pour une découverte rythmée par des émotions fortes et poétiques.
Maison de Champagne de la famille Vranken où patientent dans la vinothèque les plus beaux millésimes, la Villa Demoiselle, inscrite sur le liste du patrimoine mondial de l’Unesco, mêle au décor d’un raffinement extrême, l’univers contemporain et prestigieux du Champagne.

Le prodigieux travail de restauration en respect avec les éléments d’époque témoigne des talents et savoir-faire des maîtres-artisans qui ont rendu à cette demeure de Maïtre son âme exubérante.
Des artistes de renom tels que Louis Majorelle, la Cristallerie Saint-Louis, Serrurier-Bovy, Emile Gallé, s’y côtoient pour restituer la mémoire du lieu.

 

8. La cathédrale

Notre-Dame de Reims est incontournable sur le plan de l’histoire de l’art : fleuron de l’architecture gothique, la Cathédrale, qualifiée de référence universelle, est inscrite sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.
C’est en ces lieux que furent sacrés la majorité des rois de France, des Carolingiens aux Bourbons.
Nous vous dévoilons quelques aspects du lieu, juste assez pour vous donner envie de découvrir à votre tour cette merveille.

 
Retour à l’accueil

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compétences

Posté le

25 avril 2014