La Norvège

La Norvège

Avec une superficie de 324 219 m2, le royaume de Norvège figure parmi les plus vastes pays d’Europe. Il est donc fortement conseillé de ne visiter qu’une seule région à la fois !
Nous avons choisi pour cette première approche la région des fjords, qui vaut à la Norvège une partie de sa notoriété. Plus précisément, nous n’avons exploré que la partie allant de Bergen à Trondheim, ce qui nous semblait le meilleur compromis vu le temps dont nous disposions.

Nous avons découvert une région au décor sans cesse changeant, au gré des montagnes, des glaciers, des fjords et des chutes d’eau, des paysages vivants où les hommes et la nature vivent en dépendance mutuelle. Les routes touristiques que nous avons empruntées offrent des itinéraires pleins d’aventures, où chaque tournant fait apparaître un nouveau point de vue.
Ici, les dimensions de la nature changent notre perspective : les versants imposants des montagnes nous rappellent combien nous sommes petits, et cette impression d’insignifiance est encore accentuée lors des traversées en ferry.

Le trajet en soi est une aventure, qu’il se fasse par la route, en train ou sur le fjord, comme nous le verrons.

Nous avons effectué ce circuit du 19 au 28 juin 2015.

En cliquant sur un drapeau de la carte (ou sur le train entre Oslo et Bergen), une fenêtre s’ouvre avec le nom de l’étape : si vous cliquez sur la mention « En savoir plus », vous serez immédiatement redirigé vers l’article qui décrit l’étape.
Les liens vers ces articles sont aussi disponibles dans la présentation succincte que nous proposons ci-dessous pour chaque étape.

 

Oslo

 

Nous avons choisi d’atterrir à Oslo, et d’y passer deux jours afin de découvrir la capitale du pays.
L’aéroport se trouve à Gardermoen, à environ 50 km au nord du centre d’Oslo. Pour nous rendre au centre-ville, nous avons choisi le Flytoget Airport Express Train qui effectue le trajet en 20 mn environ.
Pour les renseignements pratiques (prix des billets, horaires, et autres moyens de se rendre à au centre-ville), cliquez ici.

Nous avons consacré une journée à la visite du centre-ville, une demi-journée pour visiter le parc Vigeland et une demi-journée pour visiter la presqu’île de Bygdøy.

 

Norvège : Bergensbanen

 

La Norvège compte plus de 3 000 kilomètres de voies ferrées, avec un total de 775 tunnels et plus de 3 000 ponts.
Ces voies passent souvent par des paysages superbes et variés.
Le plus célèbre de ces trajets ferroviaires est Bergensbanen, qui relie Oslo et Bergen en passant par Hardangervidda, le plus haut plateau de montagne d’Europe. Sa réputation n’est pas usurpée : on ne voit pas passer les 6h30 nécessaires pour relier les deux villes tant les paysages traversés sont exceptionnels.
Nous sommes partis d’Oslo à 8h25 pour arriver à Bergen à 14h59 : voir tous les horaires ici

 

 

Bergen depuis FloyenBergen est une petite ville absolument superbe qu’il faut avoir visitée une fois dans sa vie !
Toute la ville se concentre autour de son petit port bien protégé, où le quartier de Bryggen rappelle que la Hanse contrôlait tout le commerce maritime au XIVe siècle. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce quartier est sans aucun doute le plus célèbre de la ville.
Mais Bergen recèle bien d’autres endroits qui méritent d’être vus et que nous vous révélons dans l’article que nous lui consacrons.
Même si vous êtes totalement réfractaire à la marche, nous vous recommandons vivement d’emprunter le funiculaire de Fløibanen qui relie le centre-ville au mont Fløyen en 7 mn environ.
Là-haut, depuis la vaste aire de panorama, vous pourrez admirer la vue superbe sur la ville et les montagnes. Et qui sait, peut-être notre article sur le mont Fløyen vous donnera-t-il envie d’emprunter quelques uns des innombrables chemins de randonnée qui sont proposés ?

 

La Norvège des fjords doit se visiter de préférence… par la route, en alternant l’intérieur des terres et les passages en ferry. Une croisière sur un fjord, aussi beau soit-il, ne saurait suffire à elle seule pour jouir pleinement de la beauté exceptionnelle de cette région, unique au monde.
Bien entendu, si vous disposez de suffisamment de temps, vous pourrez profiter du riche réseau de circuits de randonnée pédestre, bien balisé, pour explorer à pieds des paysages à couper le souffle. Vous pourrez vous procurer des brochures de randonnées dans les offices de tourisme.

En voiture, donc !

 

Norvège : cascade de Tvindefossen
Le 23 juin, nous partons de Bergen, après avoir pris possession de notre voiture de location. Nous empruntons la E16 en direction de Voss.
Nous prévoyons de faire un arrêt entre Voss et Gudvangen pour admirer une magnifique chute d’eau, la cascade de Tvindefossen, qui a l’avantage d’être facilement accessible, juste au bord de la route.
Nous vous conseillons vivement de vous y arrêter quelques minutes, même si la route offre maints autres paysages sublimes.

 

Norvège : le Nærøyfjord

 

 

A Gudvangen, nous prenons le ferry pour nous rendre à Kaupanger : cette croisière de 2h30 sera le clou de la journée car nous allons naviguer sur le Nærøyfjord, le fjord le plus étroit du monde (il ne fait que 250 mètres le large à un certain endroit).
Se faufilant entre d’imposantes montagnes qui surplombent ses eaux tranquilles, le Nærøyfjord offre des paysages parmi les plus sauvages et les plus spectaculaires de Norvège.

Le Nærøyfjord est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Norvège : Kaupanger stavkirkeNous passerons la nuit à Kaupanger, dans un chalet au milieu de la verdure. Mais avant de nous installer, nous visitons la Stavkirke de Kaupanger, la plus grande église en bois debout du comté de Sogn. La date de construction se situe aux environs de 1200.
L’intérieur impressionne par sa hauteur et le nombre de piliers : ainsi, la nef est supportée par 22 piliers !

Mais le plus étonnant, c’est que cette église a toujours servi au culte de façon ininterrompue depuis sa construction, et est encore aujourd’hui église paroissiale. Ceci explique qu’elle ait été transformée au fil des siècles, parfois maladroitement comme en 1862 où elle a perdu beaucoup de son caractère ancien. Une nouvelle restauration menée en 1965 a permis de lui rendre l’aspect qu’elle avait au XVIIe siècle.

Nous vous invitons à la visiter avec nous.

 

Norvège : Urnes, stavkirke
Le 24 juin, nous reprenons la voiture pour nous rendre à notre premier objectif : la stavkirke d’Urnes, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979.
C’est la plus ancienne des vingt-huit stavkirkes subsistant en Norvège.

Pour y aller, nous nous arrêtons à Solvorn et prenons le ferry de 10h00 jusqu’à Urnes, pour une mini-croisière de 15 mn.
Il faut compter 20mn de marche sur une petite route à la pente assez raide pour parcourir la distance qui sépare l’embarcadère de l’église. Mais l’église en vaut la peine, ainsi que vous pourrez en juger vous-même en lisant l’article que nous lui consacrons.
Ensuite, il faut bien entendu reprendre le ferry pour retraverser le fjord dans l’autre sens : nous avons pris celui de 11h30. Cliquez ici pour les horaires.

 

Norvège : le glacier de JostedalNotre seconde destination de la journée nous amène au pied du plus grand glacier d’Europe occidentale : Jostedalsbreen. Il meseure 100 km de long sur 15 km de large et occupe une surface de 486 km2.
La calotte glaciaire étend ses bras dans les vallées en contrebas. Les plus célèbres sont Nigardsbreen, Bergsetbreen et Austdalsbreen. Plus de 30000 touristes viennent voir Nigardsbreen chaque année : nous faisons partie du lot !

Il est possible de marcher sur la glace, accompagné d’un guide mais nous nous contenterons de suivre la route qui mène du centre d’information jusqu’au pied du glacier, où notre aventure s’arrêtera : les somptueux paysages que nous venons de voir suffisent à notre bonheur.
Mais dans notre article, nous vous donnons tous les éléments qui vous permettront de décider si vous avez envie de participer ou non à une telle expédition (qui laisse apparemment un souvenir impérissable à ceux qui ont franchi le pas)

 

Norvège : la route 55

 

Pour nous rendre à Lom, notre prochaine étape, nous empruntons la portion touristique de la route 55, surnommée « la route sur le toit de la Norvège » car la plus haute route carrossable du nord. Cette partie qui va de Gaupne à Lom porte le nom de « Route du Sognefjell »

Durant des kilomètres, vous ne rencontrez pas âme qui vive, hormis une rare moto ou voiture, quelquefois un bus, comme des fantômes dans un paysage de glace, de neige et de cascades. Vous êtes ici seuls au monde… ou presque, car des panneaux touristiques judicieusement placés vous guident dans votre progression : c’est une expérience inoubliable !

 

Norvège : Lom stavkirke

 

L’église en bois debout de Lom est l’une des plus grandes et des plus belles églises en bois debout de Norvège. Elle date du XIIe siècle et sert toujours de lieu de culte. Elle a donc logiquement subi plusieurs transformations et agrandissements pour s’adapter aux besoins des paroissiens.

Tous les toits et murs de l’église sont enduits au goudron et se parent de riches nuances de brun sur un décor d’un vert luxuriant. La nef est parcimonieusement éclairée par de petites ouvertures circulaires haut placées. Son superbe intérieur est décoré de riches sculptures polychromes typique de cette vallée.
Comme vous le montrent les photos de notre article, elle est bien différente de celle de Kaupanger ou celle d’Urnes.

 

Norvège : Pollfoss
Nous avons choisi de passer la nuit à mi-chemin entre Lom et Geiranger, dans un hôtel situé au milieu de nulle part ou, plus exactement au milieu des parcs nationaux Breheimen, Reinheimen, Jotunheimen.
L’hôtel Pollfoss a été construit en 1889, au bord de la rivière Otta ; il est, depuis toujours, géré par la même famille, qui a transformé l’établissement en mini-musée racontant la Norvège d’autrefois.
L’atmosphère du lieu est vraiment chaleureuse ; les propriétaires sont fiers de leur histoire, des traditions norvégiennes et proposent des spécialités locales, comme la truite de montagne pêchée dans la rivière toute proche.

 

 

10_route_15Norvège : la route 15 entre Lom et Geiranger

 

En ce 25 juin, nous reprenons la route à 8h00 : nous avons 54 km à parcourir entre Pollfoss et Geranger, notre premier objectif de la journée.
La route 15, entre Lom et Geiranger, fait la part belle à la nature. Nous ne rencontrons que peu d’habitations, et quelquefois nous avons même l’impression de nous retrouver seuls au monde, surtout quand la neige forme de grandes murailles au bord de la route et que la radio nous annonce qu’il n’y a plus de réception !

 

Norvège : Geiranger et son fjordNous arrivons au-dessus du fjord de Geiranger à 9h comme prévu pour effectuer une croisière d’1h30 sur le fjord le plus célèbre du pays.
Perle de la région des fjords, le Geirangerfjord compte parmi les destinations phares de la Norvège : c’est l’une des merveilles du monde qu’il faut avoir vues dans sa vie de voyageur !
Classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, le Geirangerfjord est encaissé entre deux énormes parois rocheuses dont les sommets culminent entre 600 m et 1 200 m d’altitude. D’impressionnantes cascades (« Les sept sœurs » et « le voile de la mariée » sont les plus célèbres) jalonnent le parcours, tout comme des fermes perchées à flanc de montagne : ce furent 90 mn de pur bonheur !

 

norveige_ornesveiennorveige_ornesvingen
 

La route reliant Geiranger à Eidsdal est appelée Ørneveien (route des Aigles) : partant du village de Geiranger, elle s’élève brusquement à 625 m au-dessus du fjord en 11 virages en épingle à cheveux (cliquez sur la photo tout à droite pour visualiser la route).
Le dernier virage, connu sous le nom d’Ørnesvingen (virage de l’Aigle), offre une vue extraordinaire sur le Geirangerfjord : la photo en tête de cet article a été prise depuis ce point de vue.

 

Norvège : Trollstiegen

 

Après avoir pris le ferry pour aller de Eidsdal à Linge, nous nous engageons sur l’un des itinéraires les plus fascinants de Norvège : Trollstigen (la Route des Trolls). Étroite, protégée par des murets de pierre, cette route de 11 boucles serpente sur le flanc de la montagne, longeant des précipices profonds et des torrents tumultueux. Du sommet (862 m), la vue sur la vallée est magnifique.
Heureusement pour nous, le brouillard a bien voulu s’élever un peu, et les nuages se faire moins menaçants, pour nous permettre de jouir du fabuleux spectacle.
À faire absolument, mais à planifier en fonction de la météo ! Voyez certaines photos de l’article dans lequel nous décrivons le périple : si le mauvais temps s’en mêle, vous ne verrez pas grand chose.

 

Norvège : Alesund

 

Notre point de chute du jour sera Ålesund, célèbre pour ses constructions Art Nouveau qui virent le jour en 1904 : cette année-là, le centre d’Ålesund fut détruit par un gigantesque incendie. Grâce à la rapide intervention de l’empereur d’Allemagne notamment, la ville fut reconstruite en trois ans dans le style en vogue l’époque : l’Art nouveau (Jugendstil).
La ville s’étend sur plusieurs îles reliées par des ponts. Nous avons pris cette photo depuis la colline Aksla, facilement accessible depuis le centre-ville comme nous vous l’expliquons dans l’article dédié à la ville.

 

Norvège : la route de l'Atlantique

 

Le 27 juin, notre principal objectif sera de faire la connaissance de l’une des routes les plus impressionnantes du monde : Atlanterhavsvegen, la Route de l’Atlantique. Elle enjambe l’embouchure d’un fjord par une série de huit ponts reliant récifs et îlots en d’élégantes courbes.
Vous ne serez sans doute jamais plus près que cela de l’océan et si le vent est de la partie, il faut être bien téméraire pour s’y aventurer !
Nous avons parcouru cette route exceptionnelle par temps calme et vous pourrez voir la différence entre les photos que nous avons prises et la vidéo qui a été tournée par mauvais temps, que nous avons placée dans notre article.

 

 

Norvège : TrondheimArrivés la veille au soir sous la grisaille, nous nous réveillons en ce 27 juin aux premiers rayons du soleil qui nous gratifiera de ses bienfaits tout au long de la journée, pour notre plus grand bonheur car la ville est absolument superbe par beau temps.
Trondheim est la troisième ville de Norvège après Oslo et Bergen. Anciennement appelée Nidaros, elle était la capitale de la Norvège de 1030 à 1217. La ville a joué un rôle important dans l’histoire de la Norvège, et la cathédrale Nidaros était un lieu de pèlerinage populaire pendant près de 1000 ans.

Son vieux quartier composé d’entrepôts sur pilotis bordant la rivière Bakklandet est évidemment l’endroit qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie.
Mais la ville possède bien d’autres atouts. Trondheim est une ville très agréable.

 

Norvège : la fin du voyage

 

Le 28 juin, à 14h30, notre aventure norvégienne prend fin.

Après avoir rendu notre voiture de location la veille au soir, nous nous sommes rendus à l’aéroport qui se situe à Stjørdal, à environ 35 kilomètres à l’est de Trondheim.
Nous avons utilisé un Airport Express Bus, qui part toutes les 10 mn de plusieurs endroits de centre-ville : sur leur site, vous choisissez l’arrêt de bus qui vous arrange le mieux, l’heure approximative souhaitée pour le départ, et vous obtenez une liste de 5 horaires possibles.
Attention : le voyage dure 51 mn car le bus s’arrête plusieurs fois en cours de route.

 

 

Retour à l’accueil

4 Commentaires

  1. Sophie & Laurent Martin-Desile

    Bonjour, nous trouvons vote carnet de voyage très utile. Principalement le descriptif du trajet Bergen / Oslo que nous nous apprêtons à faire. Auriez vous une recommandation sur les places dans le train pour profitez pleinement du paysage : gauche ou droite par rapport au sens de la marche ? Merci. Sophie & Laurent

    Réponse
    • Marie-Paule

      Bonjour Sophie et Laurent,
      Nous avions longuement étudié le trajet afin de choisir les meilleurs emplacements et nous nous sommes finalement décidés pour la gauche (dans le sens de la marche)
      Mais il s’est avéré qu’au final votre place assise n’a que peu d’importance : le paysage est époustouflant des deux côtés. De plus, si vous souhaitez prendre des photos, il suffit d’aller en bout de wagon : il y a suffisamment de place pour tout le monde. Et si vraiment, ça se bouscule un peu, on peut compter sur la courtoisie des photographes qui cèdent leur place dès la photo prise. C’est en tout cas ainsi que cela s’est passé pour nous.
      Au final, j’étais quasiment debout durant tout le trajet mais sans voir le temps passer, tant c’était beau !

      Réponse
  2. Madikéra

    Bonjour,
    Je me suis régalée à la lecture de votre carnet fort bien documenté et donc aidant à qq’un en prépa d’un voyage…
    Bravo

    Réponse
    • Marie-Paule

      Merci beaucoup pour ce gentil retour. Je suis ravie d’avoir pu vous aider dans vos préparatifs. Je suis sûre que la Norvège saura vous séduire. Bon voyage ! Si vous avez des compléments d’informations à votre retour, n’hésitez pas à nous en faire part.

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compétences

Posté le

26 janvier 2014