Copenhague

Copenhague

Retour à l’accueil

Copenhague, la plus méridionale des grandes villes scandinaves, est la capitale du Danemark, un petit pays qui fait partie de la CEE mais pas de la zone euro. La monnaie est la couronne danoise (DKK).
C’est un pays à haut niveau de vie, et Copenhague est une ville très chère, l’une des plus chères d’Europe.

Il convient donc de préparer soigneusement son voyage, et c’est la raison pour laquelle nous avons créé une page de conseils pratiques.

Le Danemark est l’un des plus vieux royaumes au monde. Fondée au Xe siècle par les Vikings, Copenhague est à l’origine un village de pêcheurs, du nom de « Havn » (port), qui se développera rapidement , notamment grâce à la pêche au hareng et au commerce du poisson. Elle prend alors le nom de Købmaendenes Havn (en danois : le  » Port des marchands « ), abrégé avec le temps en København. La ville devient la capitale du Royaume de Danemark en 1417.
Pour ceux que l’histoire intéresse, nous vous invitons à lire l’excellent article du « Petit Futé ».

Avec 1,9 million d’habitants sur les 5,7 que compte le pays, Copenhague est l’une des villes d’Europe qui a le plus changé au cours de ces dix dernières années. Des quartiers entiers ont été réhabilités ; docks, usines et entrepôts, rénovés, ont retrouvé une nouvelle jeunesse et accueillent maintenant des équipements culturels, ou encore des habitations et des hôtels.
Depuis 2000 Copenhague est reliée à Malmö en Suède via le Øresund Bridge, un gigantesque ouvrage de 16 km de long constitué d’un pont suspendu, d’une île artificielle et d’un tunnel.
Ainsi le vieux port des marchands fondé en 1167 est-il devenu le centre de l’une des régions les plus prospères d’Europe !

Mais Copenhague est une ville à taille humaine, facile à explorer à pied ou à vélo. Les distances, réduites, permettent aisément de rallier à pied les différents points d’intérêt. Ici, pas d’embouteillages : les voitures ont été largement chassées du centre au profit des vélos, qui bénéficient désormais de 350km de pistes cyclable. Il faut savoir que 55% des citadins se déplacent à vélo, car le réseau cyclable couvre l’ensemble des routes. La ville s’est aussi dotée d’innombrables range-vélos.

Copenhague : des vélos modernes, avec tablettes et gps intégréCopenhague : des vélos customisés

Bon à savoir : à Copenhague, les vélos ont priorité sur les voitures et même sur les piétons !

Des vélos, vous en verrez de toutes sortes,
du plus moderne …
au plus bizarre !

 

Comble du luxe : on peut se balader dans la capitale danoise en toute tranquillité et, surtout, en toute sécurité, sans crainte d’être apostrophé ou harcelé.

 

Nous avons visité la ville fin décembre 2015.

 

1. Découverte de la ville historique

Copenhague : NyhavnLe circuit, long de 21km, vous emmènera à la rencontre de la plupart des points d’intérêt de Copenhague en 5 heures à peu près, sur un terrain parfaitement plat tout au long du parcours.
Comme il s’agit d’une boucle, vous pouvez débuter la promenade à partir de n’importe quel endroit, en fonction de votre point de chute : il n’y a absolument pas de hiérarchie à respecter entre les sites.
Les 5 heures annoncées ne tiennent pas compte des temps de visite, ni de la pause-déjeuner. La ville étant petite, vous pouvez très bien n’effectuer qu’une partie du parcours et poursuivre le lendemain, surtout si vous visitez la ville en hiver car, durant cette saison, la nuit tombe très vite (16h00 environ) et il vaut mieux alors entrer dans un musée ou … se rendre au Tivoli.

 

2. Découverte de l’âme de Nørrebro

Copenhague, Norrebro : Bananna park
Aussi appelée la Petite Arabie à cause d’une présence importante d’immigrés, Nørrebro est la partie la plus multiculturelle et multiethnique de Copenhague.
Cet ancien quartier ouvrier, qui a bénéficié de rénovations importantes ces dernières années, est aussi l’un des quartiers les plus animés de la ville, en particulier le long de l’artère principale, Nørrebrogade.

Ce circuit nous emmène à la rencontre de parcs décalés, d’œuvres de street art, sans compter le plus beau cimetière de la ville.

 

3. Conseils pratiques

Copenhague : le metro

 

Copenhague est une ville très chère, comme nous l’avons souligné au début de l’article. Il est néanmoins possible de s’en tirer à très bon compte.
Dans cet article, nous vous donnerons des conseils qui vous permettront de profiter de la ville sans vous ruiner.

 

Retour à l’accueil

1 Commentaire

  1. Planete3w

    Nous avons découvert pour la première fois, en janvier 2016, Copenhague. Malgré un temps très froid nous avons apprécié visiter cette ville. Comme vous le dite, Copenhague est une ville très chère mais il est possible de visiter Copenhague sans (trop) se ruiner. En tout cas, le nombre de vélo est impressionnant même en hiver il y en a partout :).

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compétences

Posté le

1 novembre 2014