Porto : Foz et le front de mer avec le vieux tramway

Porto : Foz et le front de mer avec le vieux tramway

retour

« Foz » signifie « embouchure » en portugais : c’est là que le Douro rejoint l’Atlantique. C’est aussi le nom du quartier le plus chic et le plus résidentiel de la ville.

Le tramway à Porto

« L’histoire du tramway à Porto remonte à 1872 et n’a jamais cessé depuis. Au départ, la traction se fit par des chevaux, puis avec la vapeur et enfin avec la traction électrique qui fut mise en oeuvre à partir de 1896. Comme dans la plupart des villes, ce mode de transport connu un fort développement dans la première moitié du XXème siècle avant de connaître le déclin dans la seconde moitié de cette même période. Il fut remplacé progressivement dés le lendemain de la seconde guerre mondiale par les trolleybus et les autocars.

Il fallait aussi compter sur le développement de l’automobile qui fit considérablement chuter la part des transports publics dans l’agglomération. Dans la pire époque de la fin des années 1990 le réseau se limitait à la seule ligne 18 reliant Boa-Vista à Infante à l’aide de trois véhicules et une fréquence de 35 minutes.

Depuis, si le rayon d’action de ces anciens tramways s’est encore réduit, ils bénéficient d’une valorisation à vocation touristique. Le réseau a d’ailleurs été réorganisé en trois courtes lignes qui privilégient la desserte des sites touristiques avec une fréquence de 30 minutes tous les jours de 9h à 19h.

L’atelier de Massarelos a été réaménagé pour accueillir le musée des tramways qui retrace cette histoire. »

Source : Les transports ferroviaires urbains à Porto

Les lignes de tramway

Pour parcourir et découvrir la ville à bord de ce transport plein de charme, vous pouvez emprunter les lignes suivantes :

Ligne 1 : Infante-Passeio Alegre. Circule entre 09h30 et 18h00.
Ligne 18 : Massarelos-Carmo. Circule entre 09h15 et 19h00.
Ligne 22 : Carmo-Guindais Batalha. Circule entre 10h00 et 19h00.

Pour voir les horaires à jour, les tarifs et une carte des 3 lignes, cliquez ici (page en anglais).

 

porto : jardim de passeio alegreporto : jardim de passeio alegreJardim do Passeio Alegre

Si vous venez avec le tram, vous ne pouvez manquer ce charmant jardin, dessiné à la fin du XIXe siècle par le paysagiste allemand Emile David (qui a également conçu les Jardins Romantiques du Palacio de Cristal) : il s’agit en effet du terminus de la ligne 1 en venant du centre historique.
Il est bordé de somptueuses maisons et d’une allée de hauts palmiers à travers laquelle on peut admirer l’estuaire du Douro. Dans le jardin, vous pouvez voir des éléments architecturaux de grande valeur, comme une fontaine de granit qui venait de l’ancien couvent de Saint-François et les deux obélisques de Nicolau Nasoni qui ont été transférées du Domaine de la Prelada.

 

porto : Forte de São João Baptista da Fozporto : Forte de São João Baptista da FozDe l’autre coté du Passeio Alegre, on peut visiter le « Forte de São João Baptista da Foz », Fort de Saint Jean Baptiste. Ce fort, édifié dans les années 1570, a été fortement remodelé pendant la Guerre de Restauration.
Il a été édifié pour protéger l’entrée de Porto par voie fluviale. C’est ici qu’a débuté la résistance contre les invasions napoléoniennes en 1808, comme l’indique une plaque apposée sur une des parois.
Le fort est actuellement la propriété de la délégation régionale de l’Institut de la défense nationale.

 

porto : Forte de São João Baptista da Fozporto : Forte de São João Baptista da FozA l’intérieur de la forteresse, on est surpris de trouver les restes de ce qui semble avoir été une église d’une certaine taille : l’église São João da Foz do Douro avait été construite par ordre de l’évêque Dom Miguel da Silva selon les plans de l’architecte italien Francesco da Cremona.

Depuis la forteresse, la vue sur l’embouchure du fleuve et la mer est spectaculaire ! Sur votre gauche, vous apercevrez le plus vieux phare d’Europe : le « Farol de São Miguel-o-Anjo », datant de 1527. Il se trouve juste à coté du Marégraphe, et est collé à la tour du Télégraphe. Il a été construit sur ordre du même Dom Miguel da Silva, et renferme une chapelle. Le phare est désactivé depuis le milieu du XVIIe siècle, et seule son utilisation comme chapelle avait été maintenue.
Il est en cours de restauration afin qu’il puisse être ouvert au public, avec une petite exposition avec l’histoire du lieu et du monument.

 

porto : castelo do queijo
 
 

En continuant sur la promenade maritime, laissant l’océan sur la gauche, vous arriverez jusqu’à une autre fortification : le Forte de São Francisco Xavier, plus populairement appelé « Castelo do Queijo » (littéralement le « Château du Fromage ») à cause de la forme du rocher sur lequel elle repose.

Ce fort du XVIIe siècle, magnifiquement conservé accueille aujourd’hui un petit musée militaire et donne un point de ue sur les plus beaux couchers de soleil de la ville.

 

C’est ainsi que s’achève notre toute petite excursion dans le quartier de Foz et pour nous, ce seront les dernières images que nous emporterons de Porto car le lendemain, nous irons visiter les environs de la ville.

Si vous ne l’avez déjà fait, ne manquez pas de consulter nos deux circuits de visite de la ville :

le circuit 1 commence par le quartier de São Bento, Aliados et Praça da liberdade où les styles de la fin du XIXe et du début du XXe siècle dominent parmi les immeubles imposants qui ont remplacé les couvents détruits suite à l’interdiction des ordres religieux décrétée par Dom Pedro IV en 1834. Il se poursuit par le quartier Vitória où nous pourrons découvrir une ancienne prison devenue musée, un monastère construit sur des terrains de l’ancien quartier juif, avant d’arriver dans un jardin bordé de platanes aux troncs étonnants, agrémenté d’amusants personnages en bronze. Il se termine par le quartier sans doute le plus dynamique de la ville, dominé par l’emblématique Torre dos Clérigos qui domine depuis 1763 la zone du centre-ville que l’on appelle Baixa. C’est dans ce quartier que nous allons découvrir l’une des plus belles librairies d’Europe.

le circuit 2 nous emmène aux origines de Porto, vers la cathédrale et ses environs. De là, nous nous dirigerons vers le pont le plus célèbre de la ville : le Ponte Dom Luis I. Il comporte deux tabliers, qui lui permettent de desservir les quartiers haut et bas de la ville : nous utiliserons le niveau supérieur pour traverser le Douro et nous diriger vers Vila Nova de Gaia, la cité jumelle de Porto qui concentre tous les chais des grands noms du précieux breuvage.
Nous visiterons l’une des plus anciennes maisons de Porto, Taylor’s.
Après avoir dégusté le divin nectar (avec modération, bien sûr …), nous refranchirons le fleuve dans l’autre sens, en utilisant cette fois le tablier inférieur du Ponte Dom Luis I et nous nous dirigerons vers la Ribeira, le quartier emblématique de la ville.
Nous remonterons jusqu’au quartier de la Bourse pour finir par la magnifique gare de São Bento.

 

retour