Norvège : Trollstigen

Norvège : Trollstigen

retour

retour à la page « Norvège »

 

Norvège : Trollstigen, la route des aigles et des trollsOfficiellement, la route touristique Trollstigen va de Langvatnet à Sogge Bru, soit une distance de 104 km, avec une traversée de fjord pour aller de Eidsdal à Linge.

A notre avis, il faut distinguer deux tronçons majeurs :

– celui qui va de Geiranger à Ørnevingen, la Ørneveien (la « route des aigles »), réputé pour sa vue spectaculaire sur le Geirangerfjord
– celui qui va de Valldal à Sogge Bru, le Trollstigen (« échelle des Trolls ») qui comprend les fameux onze lacets en épingle à cheveux que vous voyez sur l’image d’en-tête de cet article

Les portions de routes situées entre les drapeaux rouges sont fermées de novembre à mai.

 

norveige_ornesveien
Partant du village de Geiranger, Ørneveien (la « route des aigles ») s’élève brusquement à 625 m au-dessus du fjord en 11 virages en épingle à cheveux (cliquez sur la photo pour visualiser les premiers virages).
La route a été officiellement ouvert le 15 Septembre 1955 et a permis un accès routier à Geiranger tout au long de l’année.
Savez-vous que la route, avec sa pente de 10%, est utilisée par le monde automobile comme banc d’essai pour améliorer les capacités de tenue de route des véhicules dans des conditions hivernales ?
Les véhicules de plus de 15m de long ne peuvent pas l’emprunter, tout simplement parce qu’ils seraient dans l’impossibilité de négocier les virages.

La route, à son point le plus élevé, passe par un terrain qui avait toujours été le domaine d’un grand nombre d’aigles, d’où son nom.

 

norveige_ornesvingenLa Norvège des fjords

 

L’intérêt majeur de cette route se situe tout en haut, au niveau du dernier virage, Ørnevingen (le virage des aigles), où un point de vue a été aménagé et récemment rénové.
La vue sur le Geirangerfjord est tout simplement somptueuse !

Il faut absolument prendre le temps de s’arrêter et de profiter de ce magnifique panorama.

 

Norvège : Trollstiegen, Gudbrandsjuvet

Nous avons pris le ferry pour traverser le fjord à Eidsdal : il n’y a pas d’autre choix, aucune route ne contourne le fjord !

Nous sommes maintenant sur la 2e portion, après Valldal et rapidement, nous atteignons le premier point d’intérêt : Gudbrandsjuvet, les impressionnantes gorges de Gudbrand.

L’endroit est magnifiquement aménagé, avec de jolies passerelles modernes, une cafétéria, un magasin de souvenirs. L’accès aux gorges est totalement gratuit !

 

Norvège : Trollstiegen, Gudbrandsjuvet torrent

 

 

Les passerelles surplombent l’eau de la rivière Valldola, d’un magnifique bleu turquoise quand elle est « sage ».

 

 

Norvège : Trollstiegen, Gudbrandsjuvet torrent

 

 

Mais quand la rivière devient torrent, se frayant un chemin dans la gorge étroite (5m de large) et haute de 20 à 25m, elle écume et sa violence est telle que ses eaux tumultueuses ont creusé d’innombrables marmites.

Selon une légende qui date des années 1500, le nom du ravin est lié à l’histoire d’un homme, appelé Gudbrand, qui est parti en courant avec la jeune fille qu’il venait d’épouser. Pour échapper à ses poursuivants non contents de ce mariage, il sauta par-dessus le ravin en son point le plus étroit. Gudbrand a été déclaré hors-la-loi pour ses actes et vécut le reste de sa vie dans une hutte en pierre, dans une vallée non loin de là, vallée qui est toujours appelée Gudbrandsdalen à ce jour.
Mais l’histoire ne nous dit pas si la jeune mariée l’a suivi au-dessus du ravin…

 

 

Norvège : Trollstiegen, avant les lacetsNorvège : Trollstiegen, avant les lacetsNorvège : Trollstiegen, route avant les lacets

 

Nous poursuivons notre route.

Le paysage se fait de plus en plus minéral, de plus en plus âpre …

 

 

Norvège : Trollstiegen, point de vueNorvège : Trollstiegen, point de vueEt nous arrivons au point le plus haut, à 858m, aménagé pour avoir une vue imprenable sur la cascade du Stigfossen et, bien entendu, sur le fameux Trollstigen.
Mais là-haut, le brouillard est si épais que l’on n’y voit rien ! Nous allons malgré tout au bout de la plateforme d’observation, mais c’est tout juste si on voit le début de la cascade sous nos pieds.
Heureusement, un magnifique centre d’accueil, conçu par le cabinet d’architectes Reiulf Ramstad (tout comme la plateforme), nous permet de patienter. En Norvège, le temps change rapidement mais ce jour-là, il ne fallait pas trainer pour prendre « la » photo (à la une de cet article).

 

Norvège : Trollstiegen, les lacets

 

La Trollstigen (« échelle du Troll » en Norvégien) est une route très touristique et populaire
en raison de son fort dénivelé (10 à 12%), et de ses onze virages en épingle à cheveux sur un versant très raide de montagne.
Trollstigen a été ouvert le 31 juillet 1936, par le roi Haakon VII après huit années de construction.
De hautes montagnes dominent la route. Leurs noms, Kongen (Le roi, 1614m), Dronningen (La reine) et Bispen (L’évêque, 1462m), confirment leur majesté.

 

Norvège : Trollstiegen, les lacets

 

 

Un chemin existait entre Valldal et Åndalsnes bien avant la construction de cette route spectaculaire. Pendant des centaines d’années, un chemin muletier, qui grimpait le long des chutes écumantes du Stigfossen, était la seule voie de communication. Il est aujourd’hui reconverti en chemin de randonnée (réservé aux randonneurs en très bonne condition physique, et qui ne sont pas sujets aux vertiges).

 

 

Norvège : Trollstiegen, bus

Vous lirez souvent que cette portion de route fait partie des routes les plus dangereuses au monde … En fait, il n’en est rien car tout le monde roule prudemment et doucement. Bien sûr, ce n’est pas une route pour conducteurs novices, et même les plus aguerris pourront avoir leur quart d’heure de frayeur quand les nuages et le brouillard s’abattent sur la route pour en cacher les détours.
Quand nous avons vu, depuis la plateforme d’observation, que de nombreux bus empruntent l’itinéraire, nous avons relativisé ; mais nous étions d’autant plus prudents, toujours prêts à utiliser les petites aires de dégagement qui émaillent la route.

Les deux bus que vous voyez sur la photo ne se sont pas arrêtés en plein milieu de la route : une place assez grande a été aménagée à cet endroit qui offre un magnifique point de vue sur la cascade du Stigfossen.

Norvège : Trollstiegen, un troll
Nous sommes ici aux pays des Trolls, ces êtres issus de la mythologie nordique qui incarnent les forces naturelles et magiques, en opposition aux hommes et aux dieux.
Les Trolls ont un nez long et crochu, quatre doigts, quatre orteils et la plupart d’entre eux ont une queue longue et touffue. Certains sont petits et d’autres sont géants. Certains récits parlent de trolls à deux voir trois têtes, certains ne possèderaient qu’un seul oeil, d’autres auraient la tête et le nez entièrement recouverts d’arbustes et de végétation en forme de mousse.
Le Troll a aussi la réputation d’avoir bon caractère et d’être naïf. La majorité des Trolls vivent pendant des siècles. Cependant, à cause du caractère très timide des Trolls, leur origine et leur mode de vie restent un mystère encore aujoud’hui.

 

Norvège : Trollstiegen, un couple de trolls

 

Leur faculté de changer de forme est l’une des nombreuses aptitudes surnaturelles des Trolls : voyez ce couple, comme il a l’air inoffensif …

Mais méfiez-vous : il est déconseillé de mettre un Troll en colère car sa colère peut être sans limite ! Il est par conséquent très important de ne pas s’en faire un ennemi.

Ayez toujours de bons rapports avec les Trolls car vous ne saurez jamais quand vous en rencontrez un…

Pourquoi les Trolls sont-ils donc si intimement liés avec le patrimoine culturel de la Norvège ? Selon Odd Hølaas (dans son livre écrit en 1974 « les trolls en Norvège ») : « le troll incarne l’esprit naturel de la Norvège. Il est la forêt et la montagne en mouvement. Il est le symbole de notre peur de la nature ».

 

 

Un passager de l’express côtier de Norvège, Hurtigruten, a tourné un film de son excursion le long de cette route : il vous donne une excellente idée de ce que vous allez découvrir… ou vous rappellera d’excellents moments si vous avez déjà eu la chance d’y aller.

 

 

Norvège : Tresfjorden, de la E136 vers la E39Norvège : TresfjordenNorvège : d'Andalsnes à Alesund
En ce qui nous concerne, nous poursuivons notre chemin juqu’à Ålesund : la route qui longe le Romsdalsfjorden est si reposante après ce que nous venons de vivre …

 

 

retour

retour à la page « Norvège »