Norvège : Lom stavkirke

Norvège : Lom stavkirke

retour

retour à la page « Norvège »

 

L’église en bois debout de Lom est une des plus grandes églises de ce genre encore existante en Norvège. Les analyses de bois de la partie la plus ancienne montrent qu’elle fut bâtie vers la fin des années 1150

 

Une stavkirke, c’est quoi ?

Une stavkirke est une église médiévale en bois typique de la Norvège. On les appelle en français les « églises en bois debout ». Le mot stavkirke est formé des mots « pieu » (stav) et « église » (kirke), en raison des grands pieux enfoncés dans le sol et supportant la structure de l’édifice. Par la suite, on fit reposer ces pieux (ou poteaux) sur un seuil de grosses pierres afin de s’affranchir des problèmes d’humidité du sol.

On estime qu’entre 1 000 et 2 000 églises en bois debout existaient en Norvège au Moyen Âge. La plupart furent détruites au cours du XIXe siècle, et on n’en recense plus aujourd’hui que 28. Au Moyen Age, des édifices (religieux ou non) à ossature bois existaient dans presque tout le Nord-Ouest de l’Europe. Mais, à l’exception des églises de Hedared en Suède et de Greested en Angleterre, ce n’est qu’en Norvège que ce type d’église médiévale a survécu.
Les églises en bois debout norvégiennes sont donc exceptionnelles en Europe et sont la principale contribution de la Norvège à l’histoire mondiale de la construction.

 

Toutes les explications fournies sont issues des explications fournies sur place, et en français !
Pour les heures d’ouverture et les prix, cliquez ici

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout)Au Moyen Age, les villageois partageaient leur église avec tous les pèlerins de passage à Lom, venant de l’Ouest vers Nidaros (ancien nomde Trondheim) ou de l’est vers les lieux sacrés de Sainte Sunniva à Selje. En 1349 la peste noire mit un point final à cette vie très active : l’église restera inchangée pendant presque trois cents ans du fait du manque de ressources humaines et économiques.

Au XVIIe siècle, la population de Lom augmenta et l’église devint trop petite. En 1634 une annexe en poutre emboitée, clairement visible de l’extérieur, fut bâtie côté ouest. A peine 30 ans plus tard, un nouvel agrandissement fut nécessaire : en 1663, un morceau de chaque mur en bois debout fut démonté et reculé. De nouveaux murs furent construits entre ceux-ci, enrichissant l’église de deux nefs latérales.
Enfin l’église fut ornée d’une grande tour centrale avec une flèche de clocher et quatre petites tours autour.

 

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), détail d'une porteNorvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), détail d'une porte
Initialement, l’église n’avait qu’une petite tour reposant directement sur le toit.
Les cloches, quant à elles, se trouvaient dans une tour isolée, près de l’église.

Les portes sculptée datent du Moyen Age : côté sud, il ne s’agit que d’un fragment, tandis que côté nord, c’est toute la porte qui a pu être conservée.

L’abside circulaire délimitant le choeur vers l’est (voyez l’image à la une) date du Moyen Age aussi.

Les têtes de dragons sculptées ornaient le toit dès le début.

 

 

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), la nef

Dans la nef, l’église possède une partie centrale plus élevée dont le plafond est supporté intérieurement par une rangée de colonnes, chacune faite d’une seule pièce allant du plancher au plafond.
Les poutrelles forment une sorte de pince renforcant l’édifice ; les croix de Saint André ont probablement été introduites après la fin de la construction de l’église.
Voyez les petites lucarnes arrondies au-dessous du plafond : elles étaient les seules fenêtres de l’église originelle.
De plus, au Moyen Age, les messes étaient courtes et par là même, les bancs dans l’église étaient inutiles. Seul un banc le long des murs accueillait vieillards et malades.
Ce sont les longues messes luthériennes qui créèrent le besoin de bancs dans l’église.

L’église possède une importante collection de peintures dont beaucoup d’ex-voto donnés par des paroissiens.

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), plafond

 

Sur cette photo, on peut admirer le toit de la nef, avec les petites lucarnes d’origine.

Ici, seul le lustre n’est pas d’origine : il a été mis en place après la Réforme.

La Réforme, qui fonda le protestantisme, arriva en Norvège en 1537.
A Lom, les premières transformations pour passer de l’église catholique à l’église luthérienne commencent en 1608. La majeure partie de l’intérieur catholique disparut et les gens de la paroisse firent de nombreux dons dans les années qui suivirent les grands travaux d’agrandissement.

 

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), chaire

 

Dans le choeur, un plafond plat décoré un artiste inconnu fut posé. Il montre au centre le baptême de Jésus et autour les symboles des quatre évangélistes.
Le choeur fut aussi modifié jusqu’à ses limites actuelles et la voûte à son entrée fut décorée de fleurs et de textes bibliques.

Le pasteur Povel Nilsen Friis et sa femme firent don d’une nouvelle chaire qui fut peinte grâce au soutien de plusieurs paysans. Les nombreux angles et surfaces de cette chaire sont typiques du style Renaissance. Dans le courant du XVIIIe siècle, le baroque avec ses feuilles d’acanthe se propagea au mobilier religieux en Norvège. C’est Jakup Saeterdalen, originaire de Lom, qui sculpta des panneaux à feuilles d’acanthe placées sur les parties peintes de la chaire.

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), retable

 

 

Le retable, représentant la Cène, a été peint dans le style Renaissance par un artiste inconnu.

En 1721, le retable fut orné d’un nouveau cadre comprenant un ange sculpté de chaque côté, un avec un patène pour l’hostie et l’autre avec la coupe.

 

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), bannière

 

 

Une ancienne bannière villageoise datant du XVIIe siècle est accrochée dans la partie en bois debout de la nef.
Le motif sur la bannière montre comment l’irrigation des champs était effectuée à Lom durant plusieurs siècles.
Lom est un des lieux les plus secs en Norvège et l’eau d’arrosage devait être amenée des montagnes. De nombreuses voies d’eau approvisionnent encore de nos jours le village. Là où il n’était pas possible d’utiliser des rigoles, l’eau était épandue à l’aide d’une « skjeltreko » (une sorte de pelle en bois).

 

Norvège : Lom, stavkirke (église en bois debout), orgue

 

 

En 1907, des habitants de Lom ayant émigré aux Etats-Unis offrirent un orgue qui fut inauguré en 1909.
Depuis les années 1960, l’église possède un orgue électrique, mais la façade sculptée de l’orgue précédent est toujours là.

 

 

Attention : bien que l’église soit ouverte tous les jours durant la saison estivale pour accueillir les touristes, il se peut que vous trouviez porte close pour un mariage ou un enterrement. Cette église est en effet toujours église paroissiale et les habitants de Lom se font toujours enterrer dans le petit cimetière qui entoure l’église, comme vous pouvez le constater en déambulant au milieu des pierres tombales.

 

retour

retour à la page « Norvège »