Norvège : le Nærøyfjord

Norvège : le Nærøyfjord

retour

retour à la page « Norvège »

 

Le Sognefjord est le fjord le plus long et le plus profond de la Norvège : le Nærøyfjord est son bras le plus célèbre, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005. Les montagnes environnantes comptent parmi les plus majestueuses de Norvège.

Le Nærøyfjord fait 17 km de long et seulement 250 m de large à l’endroit le plus étroit. Le passage à travers le Nærøyfjord est l’un des voyages les plus spectaculaires en Europe !

 

Cinq choses à savoir à propos des fjords (issu du site « visit norway »)

1. L’UNESCO a inscrit les fjords norvégiens, représentés par le Geirangerfjord et le Nærøyfjord, sur sa prestigieuse liste du patrimoine mondial.

2. Les fjords sont souvent décrits comme « les œuvres d’art de la nature », formées après le retrait des glaciers, lorsque l’eau de mer s’est engouffrée dans les vallées en U.

3. Nichés au fond du Nærøyfjord et du Geirangerfjord, les deux villages de Gudvangen et Geiranger comptent parmi les ports de croisière les plus appréciés en Scandinavie.

4. Grâce au courant chaud du Gulf Stream et aux courants atmosphériques causés par l’effet de Coriolis, les fjords norvégiens bénéficient d’un climat doux et restent presque entièrement libres de glace. Les phoques, les marsouins et différents poissons nagent dans les fjords, tandis que les aigles et d’autres oiseaux planent dans le ciel.

5. Les fjords sont souvent très profonds. Le Sognefjord est le plus profond, puisqu’il descend jusqu’à 1 308 mètres en-dessous du niveau de la mer.

 

Norvège : Naeroyfjord, trajetCette carte montre le parcours du bateau : nous allons non seulement parcourir les 17 km du Nærøyfjord mais aussi 11 km de l’Aurlandsfjord avant sa confluence avec le Sogneford, le fjord le plus long d’Europe et le deuxième plus long du monde après le Scoresby Sund au Groenland.
Cliquez ici pour avoir une carte détaillée de l’endroit : vous pourrez ajuster l’échelle à votre convenance

Norvège : Naeroyfjord, attente du ferry à GudvangenQuand vous arrivez à Gudvangen, vous vous placez immédiatement dans une file d’attente sur le quai. Ceux qui ont réservé se placent dans une file prioritaire : la réservation, même effectuée la veille seulement, est fortement conseillée.
Ensuite, vous pouvez quitter votre voiture, pour aller manger au snack à côté de l’embarcadère ou tout simplement pour profiter du paysage, absolument somptueux !
Ne manquez pas d’admirer le Kjelfossen, une cascade impressionnante qui dévale la montagne sur 755m en plusieurs sauts, dont le plus haut fait 149 m.
En juin, quand la neige n’a pas encore totalement fondu et alimente bien la chute d’eau, le spectacle est tout simplement fantastique !!

 

Il n’y a pas de guichet, c’est une personne qui passe pour faire payer (espèces ou carte bancaire) : il faut donc retourner à sa voiture quand vous voyez le ferry approcher. Pour connaitre les horaires et les prix, cliquez ici.

 

Norvège : Naeroyfjord, route postale royale
Très rapidement, le capitaine nous signale un petit débarcadère sur notre gauche : c’est ici que descendent les gens qui veulent suivre à pieds la Route Postale Royale, qui va de Bleiklindli à Styvi.
Cette route a joué un rôle très important dans l’acheminement du courrier lorsque le service postal du pays a été créé au milieu du 17e siècle. Les lettres venant d’Oslo et destinées à Bergen voyageaient par bateaux à travers le Nærøyfjord car, en Norvège, il est souvent plus facile de voyager par mer que par terre. Seulement, en hiver, il arrivait que l’extrémité du fjord soit gelée : le courrier était alors débarqué à Styvi et transporté via la Route Postale Royale (Den Kongelige Postveg / Kongevegen) à Bleiklindi puis à Gudvange, à l’extrémité intérieure de la fjord, avant de suivre une route terrestre à Bergen, et vice versa.

 

 

Norvège : Naeroyfjord, Bakka

 

 

Après environ 5 kilomètres de navigation depuis Gudvangen, nous apercevons un village minuscule : Bakka.
L’église en bois blanc, qui compte environ 200 places, a été construit en 1859. Elle a été conçue par l’architecte Christian Henrik Grosch et il a été consacré le 11 mai 1859.
Avant la construction de cette église, les personnes vivant le long du Nærøyfjorden devaient se rendre à Undredal. Lorsque la nouvelle église a été construite à Bakka, une paroisse distincte a été créée, la paroisse Nærøy. C’est la plus petite paroisse dans le comté de Sogn : dans une année normale, il y a environ un ou deux baptêmes …

 

Norvège : Naeroyfjord, rétrécissement après Styvi

Nous arrivons maintenant à Styvi : cette ancienne ferme n’est plus habitée qu’en été par un couple, qui a transformé l’endroit en petit musée pour les rares touristes qui arrivent jusque là car aucune route n’y mène mais le ferry s’y arrête sur demande.

Par contre, Styvi se targue d’avoir le plus petit bureau de poste du monde avec son propre code postal (5748 STYVI).

 

Norvège : Naeroyfjord, Dyrdal

 

 

En face de Styvi, sur la rive opposée, nous apercevons Dyrdal, qui était autrefois un petit village animé qui avait même sa propre école, mais les temps ont changé et il n’y a plus de résidents permanents. Dyrdal n’est plus habité que durant la saison touristique et un quai a été construit pour la navigation de plaisance. Comme pour Styvi, aucune route n’arrive jusque là mais le ferry s’y arrête sur demande.

 

Norvège : Naeroyfjord, mouettes

 

Nous avions lu que les fjords de Norvège abritent diverses espèces d’oiseaux : guillemot, macareux, pygargue, mouette tridactyle, fulmar, fou de Bassan, barge à queue noire, pouillots, gobe-mouches.

Il serait même possible d’apercevoir le pygargue à queue blanche, l’aigle royal, le faucon pèlerin et le faucon gerfaut.

A part les mouettes, les autres se sont montrés bien discrets le jour où nous y étions …

 

Norvège : Naeroyfjord, Sagfossen

 

 

De multiples cascades dévalent des pentes abruptes tout le long du Nærøyfjord, mais le Sagfossen est la plus importante. L’eau se déverse sur une hauteur de près de 600 m depuis le plateau qui surplombe le fjord.

Le Sagfossen n’est visible qu’en bateau depuis le fjord.

 

Norvège : Naeroyfjord, Beitelen et la jonction entre le Naeroyfjord et l'Auerlandsfjord

 

Nous sommes au lieu-dit « Beitelen« , qui désigne la montagne au profil très caractéristiue que vous voyez à droite sur le photo.
Ici, le Nærøyfjord rencontre l’Aurlandsfjord. Plus exactement, c’est ici que l’Aurlandsfjord, une branche du Sognefjord, se divise et conserve son nom en direction de Flåm, tandis que la branche qui arrive à Gudvangen prend le nom de Nærøyfjord.

Le nom Beitelen dérive de son ancienne utilisation comme une zone de pâturage pour les chèvres. En été, vous pouvez voir de grands troupeaux de chèvres sur les pentes raides le long du fjord. En ce tout début d’été, nous n’en avons pas vu une seule mais il faut dire que, sans jumelles, ce n’est pas gagné !

 

Norvège : Naeroyfjord, Breisnes

 

Le paisible et minuscule lieu-dit de Breisnes signale au voyageur qu’il va bientôt sortir de l’Aurlandsfjord pour arriver dans le majestueux Sognefjord. Aucun arrêt de ferry n’est prévu ici. Comment fait-on pour vivre ici, loin de tout ? Aucune route n’y mène …
Et pourtant, il parait que des gens ont vécu depuis des temps immémoriaux dans des petites fermes accrochées aux flancs des montagnes abruptes qui plongent dans les fjords du pays.

 

Norvège : Naeroyfjord, arrivée sur le Sognefjord

 

Nous tournons à gauche et nous engageons maintenant sur le Sogneford : le contraste avec le Nærøyfjord est immense !

 

 

Norvège : Sognefjord, Frønningen

 

 

 

Nous faisons une halte à Frønningen, un manoir historique. Il a été vendu en 1651 à un pasteur de Bergen, Peder Nilsson Lem, dont la mère possédait de grandes forêts et des fermes dans la région voisine. Il étendra encore ses propriétés dans la région mais il faudra attendre 1740 pour que son arrière-petit-fils Hans Sørensen Lem emménage ici : il sera le premier membre de la famille à avoir réellement vécu sur Frønningen. Le domaine est resté dans la famille Lem jusqu’en 1889, date à laquelle il a été repris par Bjarnhard Rumohr, qui était un parent du dernier Lem.

 

Norvège : Naeroyfjord, Frønningen

Frønningen a depuis appartenu à la famille Rumohr et il couvre actuellement environ 62.000 hectares de forêt.

Le bâtiment principal, en bois peint en blanc, a été construit en 1901 par propriétaire Bjarnhard Rumohr.
La maison est située sur la baie, avec un jardin en terrasse vers le fjord et on ne voit qu’elle en arrivant (voir la photo précédente !)

Aucune route ne permet d’atteindre le domaine, qui possède bien sûr ses propres petits bateaux. Mais quand les habitants veulent pouvoir utiliser leur voiture ou leur camionnette, ils faut bien qu’ils fassent appel aux services du ferry. L’accostage au petit ponton n’est pas des plus simple, comme nous avons pu le constater en assistant aux manœuvres !

 

Norvège : Sognefjord, une autoroute vers la mer

 

Pendant que nous faisons route vers Kaupanger, le capitaine nous apprend que le Sogneford est considéré par les Norvégiens comme une « autoroute » vers la mer !

 

 

 

Norvège : Sognefjord, Kaupanger

 

Tout comme le nom danois København est une déformation de Købmandshavn (« le port des commerçants »), le nom Kaupanger dérive des mots norvégiens « kaup » (achat) et « angr » (entrée, port), ce qui laisse supposer que le village jouait un rôle commercial non négligeable autrefois

Nous savons en effet que Kaupanger date de la période Viking ; mais de nos jours, ce n’est plus qu’un modeste village, avant tout connu pour sa magnifique église en bois debout, datée du XIIème siècle.

C’est elle que allons visiter à notre descente du ferry. Rendez-vous devant l’église !

 

 

retour

retour à la page « Norvège »

 

Envie de voir tout cela en vidéo ? Ce petit film de 7mn25 fait le chemin inverse, partant de Kaupanger pour arriver à Gudvangen. Les explications sont affichées en anglais mais les images se suffisent à elles-mêmes pour vous donner une juste idée de la magnificence des lieux.