Ecosse : Urquhart Castle

Ecosse : urquhart

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse

 
Toutes les informations qui suivent sont tirées du guide souvenir acheté sur place. Cliquez ici pour voir les heures d’ouverture et le tarif d’entrée.

Il y a plus de deux cent millions d’années, un mouvement de grande amplitude de la croûte terrestre créa le Great Glen, longue crevasse diagonale de 96 km, scindant l’Ecosse en son coeur. Il y a vingt mille ans, des glaciers décapèrent et lissèrent le glen (vallée encaissée), en créant quatre grands lochs (lacs) dans sa longueur : Linnhe, Lochy, Oich et Ness. Le loch Ness est de loin le plus grand : 36 km de long sur 3 km dans sa plus grande largeur. Ses eaux noircies par la tourbe ont une profondeur de plus de 231m.
Le Great Glen a toujours constitué une route de communication importante reliant Argyll au sud-ouest à Inverness au nord-est. Pendant plus de mille ans, le promontoire rocheux sur lequel se dresse le Château d’Urquhart fut d’une extrême importance stratégique pour ceux qui cherchaient à contrôler le Great Glen.

 

Ecosse : urquhart, plan
Autrefois l’un des plus grands châteaux d’Écosse, Urquhart a été témoin de nombreux conflits au cours de ses 500 ans d’existence comme forteresse médiévale. Le contrôle du château allait et venait entre les Écossais et les Anglais pendant les guerres d’indépendance.
Du XIIIe au XVIIe siècle, l’histoire du château fut particulièrement sanglante. Les incessantes luttes de pouvoir amenaient les seigneurs des îles à attaquer régulièrement le château et le glen jusqu’aux années 1500.
Au cours de cette période troublée, il est clair que les réparations et reconstructions étaient fréquentes.
Les dernières troupes gouvernementales en garnison ici lors des soulèvements jacobites ont fait sauter la porte d’entrée à leur départ.

Malheureusement, le château subit ensuite un autre genre d’attaques : les gens du glen récupérèrent tout ce qu’ils pouvaient pour l’utiliser ailleurs (la plus grande partie de la maçonnerie, le plomb des toitures, le bois, la ferronnerie). C’est ainsi que la plupart des pierres taillées ont été dérobées et l’on ne dispose que de peu de détails architecturaux pour établir la datation des diverses parties du complexe en ruine.
Le 19 février 1715, une partie de la Grant Tower s’écroula au cours d’une tempête, laissant un trou béant dans l’édifice.

Mais peu à peu les mentalités changèrent et l’ancien château abandonné commença à être apprécié comme noble ruine. Des visiteurs vinrent à Urquhart pour admirer les lieux, se pencher sur le passé, dessiner et peindre. Parmi les visiteurs illustres, on compte le poète écossais Robert Burns, le poète anglais Samuel Taylor Coleridge, et l’artiste anglais, John Everett Millais, qui réalisa un tableau envoûtant du château peu après la mort de son fils.

Le château passa sous la tutelle de l’Etat en 1911, et Historic Scotland continue aujourd’hui de s’occuper des lieux.

 

Ecosse : urquhart, pont-levis et douve
Urquhart Castle jouit d’un emplacement absolument époustouflant sur les rives du Loch Ness et c’est sans doute ce qui explique qu’il soit le troisième lieu le plus visité de toute l’Ecosse.

Le château est situé sur un promontoire accidenté et irrégulier avançant dans les eaux glacées du Loch Ness. Côté terre, le promontoire, plus vulnérable à l’attaque, était défendu par une grande douve taillée dans le roc, atteignant 30 m dans sa plus grande largeur et 5 m de profondeur en moyenne. Une chaussée en pierre traversait la douve avec une brèche en son milieu. Un passage moderne remplace le pont-levis d’autrefois. Celui-ci était actionné par une superstructure en bois enlevée depuis longtemps, mais on peut encore voir les brèches ayant servi d’appui à la structure ainsi que les contreforts en pierre de chaque côté qui contrebalançaient l’immense poussée du bois d’oeuvre et du mécanisme de suspension.

 
Ecosse : urquhart, corps de gardeEcosse : urquhart, corps de gardeJuste derrière le pont-levis se trouve le corps de garde. Il constituait l’entrée principale du château et remplissait deux missions : il gardait l’entrée du château et servait de résidence , très vraisemblablement au constable ou gardien du château (le bras droit du seigneur).

Au rez-de-chaussée, le passage d’entrée, assez large pour permettre aux charrettes de passer, était très bien défendu. Le portail extérieur était protégé par une herse, qui se soulevait ou s’abaissait depuis l’étage supérieur. On peut encore voir les rainures de la herse. Après le passage, il y avait deux portes en bois, l’une vers l’extérieur, l’autre vers l’intérieur. Entre la herse et ces portes, le passage n’est pas recouvert, mais le fut autrefois par une plateforme en bois comprenant des « meurtrières » par lesquelles la garnison de défense pouvait tirer sur les assaillants qui tentaient d’enfoncer les portes.

Ecosse : urquhart, prisonEcosse : urquhart, loge du gardien
 
 
Des deux côtés du passage d’entrée se trouve une loge.

La loge nord, à laquelle on accédait par le passage, était la loge du gardien ou portier. Le portier contrôlait l’entrée du château et surveillait les prisonniers retenus dans la cellule de prison étroite, située au fond de la loge.

La loge sud, qu’on atteignait par la cour, fut convertie plus tard en fournil, où l’on faisait sécher les grains.
 
 
Il ne subsiste que peu de chose du premier étage du corps de garde qui abritait les appartements privés du constable.

 

Ecosse : urquhart, enceinte superieureL’enceinte supérieure

En pénétrant dans la cour par le corps de garde, on peut apprécier le château dans toute son ampleur. Le terrain surélevé à droite est connu sous le nom d’enceinte extérieure : son périmètre est délimité par un mur de pierre, ou rideau, qui contourne irrégulièrement la bordure extérieure du site. Les flancs de son sommet escarpé apportent la preuve qu’il y avait ici un fort très bien défendu pendant le premier millénaire après J.C. On a trouvé au cours des années quantité de pierres vitrifiées provenant de murailles de remparts qui firent l’objet de chauffement intense, dont on ne sait pas si c’était accidentel ou intentionnel.
Le centre du premier château était probablement situé au sommet. Malheureusement, les murs de pierre sont à présent réduits à de simples fondations et l’on rconnait à peine quelques traits caractéristiques, comme les cheminées.

 

Ecosse : urquhart, colombier
 
Le seul bâtiment reconnaissable dans l’enciente supérieure est le colombier circulaire. C’était une caractéristique commune des châteaux médiévaux que d’avoir un approvisionnement régulier en viande de pigeon pour la table du seigneur.

Il subsiste quatre boulins.
Le bâtiment en ruine au bord de l’eau a pu abriter des habitations à l’étage supérieur avec une forge au rez-de-chaussée, où l’on pouvait confectionner des objets en fer et des pièces d’outillage nécessaires au château.

 

Ecosse : urquhart, porte du lac
Dans la partie la plus étroite du promontoire, presque directement à l’opposé du corps de garde, une porte secondaire donne accès à la rive du lac. La porte du lac constituait un moyen d’entrée très important à l’époque médiévale : les routes étaient en effet quasiment inexistantes et la plupart des approvisionnements arrivaient par bateau.

Cette porte joua de nouveau un rôle important pendant le dernier siège de 1689, lorsque la garnison qui prit le chateau pour le nouveau roi Guillaume d’Orange contre une force jacobilte très puissante, trouva une aide temporaire grâce au débarquement d’hommes et de provisions par cette porte.

 

Ecosse : urquhart, enceinte inferieureLa moitié nord du promontoire, à gauche du corps de garde, est appelée l’enceinte inférieure.

Si le centre du premier château se trouvait dans l’enceinte supérieure, il est clair qu’à la fin du XVe siècle, le coeur du château s’était déplacé vers l’enceinte inférieure, et particulièrement vers la tour élevée à son extrémité.
Un château médiéval appartenant à un noble puissant nécessitait bien plus, en terme d’habitations, que sa simple résidence privée. Le deuxième bâtiment en ordre d’importance était la salle des banquets, généralement indépendante, mais située tout près de la résidence du seigneur. Elle était communément appelée « grand » hall pour le distinguer du hall plus petit situé dans les appartements du seigneur.
Malheureusement, presque rien ne subsiste si ce ne sont quelques traces des quatre grandes fenêtres qui éclairaient le hall à l’est et offraient des vues magnifiques sur le lac.

 

Ecosse : urquhart, la tourLa tour, appelée Grant Tower (du nom de celui qui l’a édifiée), située à l’extrémité nord du promontoire, est l’élément le plus proéminent du château tout entier. C’est aussi pratiquement la seule partie à avoir conservé des détails architecturaux permettant de la dater plus précisément. Les murs extrêmement massifs du sous-sol remontent à la fin du XIVe siècle. La tour elle-même date du XVIe siècle. Les tourelles et parapets au sommets pourraient avoir été ajoutés en 1623, à l’occasion de grosses réparations effectuées au château..

Malgré l’effondrement de la majeure partie du mur méridional de la tour, probablement durant la tempête de février 1715, le bâtiment a conservé le caractère spacieux d’une résidence noble.

La tour était la résidence privée du seigneur mais, de toute évidence, il n’est pas facile de déterminer quel étage servait à quoi : entre notre « guide souvenir » acheté sur place et les croquis présentés sur le site, il y a des divergences !
Mais qu’importe finalement : le panorama depuis le sommet de Grant Tower est toujours aussi grandiose qu’il devait être à la première heure.

 

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse