Ecosse : l’île de Skye, The Old Man of Storr

Ecosse : l’île de Skye, The Old Man of Storr

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse

L’île de Skye est connue pour ses paysages magnifiques et ses formations rocheuses uniques. La spectaculaire crête de collines, qui s’étend sur environ 30 km, forme l’épine dorsale de la péninsule de Trotternish au nord-est de Skye, contient l’un des monuments les plus reconnaissables de l’île, « The Old Man of Storr » (en gaélique ‘Bodach an Stòrr’) : il peut être vu à des km à la ronde !

Cette randonnée fait partie des plus célèbres de l’île et c’est certainement la plus fréquentée. Voilà pourquoi nous vous conseillons de venir le plus tôt possible dans la journée pour éviter la foule et pouvoir goûter à la magie du lieu, comme le décrit si bien Chris sur son site « tour-monde.fr ».
 » Lorsque j’ai exploré Old Man Of Storr, […] j’ai eu l’impression d’être dans lieu assez unique, un peu comme sur une autre planète, à contempler un paysage rocheux dont la démesure n’a d’égal que la beauté. […] Même lorsqu’il se met à pleuvoir (et peut être même encore plus), vous restez sur place, vos jambes ne veulent pas faire demi-tour, votre coeur non plus, et la raison doit s’effacer. Vous restez là, à admirer la nature, sauvage, puissante… et vous ressentez le besoin de faire partie du tableau. »

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of Storr
Nous sommes partis de notre location en face de Eilean Donan Castle : il nous a fallu 1h00 environ pour arriver à Portree via l’A87. Si le ciel est dégagé, vous devriez apercevoir la formation rocheuse même avant d’arriver à Portree.

Le parking pour la randonnée du Old Man of Storr est à 15min au Nord de Portree sur la route A855, après avoir dépassé 2 petits lochs, Loch Fada puis Loch Leathan. Si vous le pouvez et si les conditions météo le permettent, arrêtez-vous à ces deux petits Lochs : c’est de là que vous aurez les plus belles vues sur le « Old Man ».

Le parking (gratuit) est tout petit et la randonnée très populaire : il y a fort à parier que vous soyez obligé de laisser votre voiture au bord de la route, comme c’était le cas lorsque nous avons entrepris l’ascension en ce 23 juin 2018.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of Storr
 
Sur place, vous trouverez des explications (en anglais et en gaélique) concernant la genèse de ce pinacle de basalte rocheux.

Les roches de Trotternish sont constituées d’une succession de couches sédimentaires du Jurassique recouvertes d’épaisses coulées de lave du Paléogène. Des filons de dolérite ont plongé dans les roches du Jurassique.

Sous le poids des coulées de lave (24 coulées, d’une épaisseur d’environ 300 m), pesant sur les roches sédimentaires plus faibles du Jurassique, celles-ci se sont cisaillées le long des failles N-S et d’énormes blocs ont glissé vers la mer.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of Storr

Au départ de la randonnée, un tableau vous décrit précisément le chemin de la randonnée : vous ne pourrez pas vous tromper car … c’est le seul sentier ! Contrairement à ce qui est dit sur de nombreux sites, il ne s’agit en aucun cas d’un aller-retour, sauf pour la dernière partie, la plus ardue.

Pour savoir à quoi vous attendre exactement, je vous invite à regarder le diaporama qui est proposé sur cette page (Walk SlideShow à gauche). Vous verrez que le chemin est facilement praticable, recouvert de gravier depuis que la forêt a été coupée, au moins jusqu’au pied des roches : là, il faut vraiment être bien chaussé car le chemin gravillonné se transforme en sentier pierreux et souvent boueux.

Vous rencontrerez plusieurs barrières en bois : n’oubliez pas de les refermer derrière vous car elles protègent les nouvelles pousses qui ont pris la relève des arbres récemment coupés.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of StorrEcosse : île de Skye, Old Man of Storr

La pente n’est pas très raide mais nous progressons lentement, prenant le temps de nous imprégner de l’atmosphère, et d’admirer les innombrables linaigrettes qui colonisent les tourbières.

Le « Vieil Homme » que nous allons voir, de par sa position dominante et sa forme étrange ont donné naissance, au fil des siècles, à de nombreuses histoires qui, même aujourd’hui, imprègnent le paysage de mystère et de romance. Et comme en Ecosse, les géants sont aussi populaires que les fantômes dans l’imaginaire collectif, c’est bien sûr à une histoire de géants que nous aurons droit.

La légende du Old Man of Storr

Deux géants, un vieil homme et sa femme, fuyaient devant des assaillants. Tandis qu’ils couraient, ils voulurent savoir s’ils avaient pu semer leurs poursuivants et se retournèrent : ils furent aussitôt transformés en pierre …

Une autre version nous apprend qu’il s’agirait du pouce d’un géant qui, lorsqu’il est mort, est tombé dans la terre.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of StorrEcosse : île de Skye, Old Man of Storr
 
 
Au fur et à mesure que nous progressons, le brouillard se fait de plus en plus dense sur les hauteurs.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of Storr
Nous voilà arrivés au bout du « boulevard » ; désormais, le chemin sera bien plus accidenté et rocailleux, et ce serait folie de l’emprunter sans bonnes chaussures aux pieds surtout par temps pluvieux, comme ici.
A mi-chemin de la pente raide, le chemin se divise en deux, prenez l’option de gauche (lorsque vous faites face à la montée). Des marches rocheuses inégales sur le chemin vous aident à progresser
Au fur et à mesure que vous montez, le «vieil homme» sera à votre droite. De nombreuses autres formations rocheuses lui tiennent compagnie.
Le chemin tournera à droite pour faire face au pinacle et continuera avec des marches rocheuses encore plus inégales.

Depuis le sommet, les vues sont fantastiques, parait-il. Mais il faut se rendre à l’évidence : ce jour-là, nous ne verrions pas grand chose et nous décidons de revenir à la croisée des chemins.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of StorrEcosse : île de Skye, Old Man of Storr

Les paysages qui s’offrent à nous en descente nous rappellent l’irlande : la présence des moutons y est sans doute pour quelque chose !

Mais ce sont des moutons typiquement écossais, les Scottish Blackface : grâce à leurs bonnes capacités d’adaptation, on trouve souvent cette race dans des endroits pauvres en végétation, comme ici.

 

Ecosse : île de Skye, Old Man of Storr
Me croirez-vous si je vous dis que la descente, dans ce décor envahi par la brume, est un enchantement ?

Les contes et légendes pourraient prendre corps ici et maintenant que cela ne me surprendrait pas plus que cela ! Et je pense à cette autre version qui attribue les formations rocheuses que nous avons vues aux fées :

« Un homme qui montait la colline tous les soirs avec sa petite femme a découvert un jour qu’ils étaient devenus trop vieux et que sa femme ne pouvait plus l’accompagner. Les fées, qui les avaient regardés monter tous les soirs, ont offert au vieil homme la possibilité d’avoir toujours sa femme à ses côtés partout où il irait. Le vieil homme accepta l’offre mais les fées les avaient dupés et les transformèrent tous les deux en des piliers de roche, qui jamais ne se quitteraient. »

 

Et pour finir, voici quelques images du « Old Man of Storr » prises par beau temps : cela fait une sacrée différence, non ?

 

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse