Ecosse : île de Skye, distillerie Talisker

Ecosse : île de Skye, distillerie Talisker

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse

 

Seuls 8 km séparent les Fairy Pools de la distillerie Talisker , que la Maison du Whisky présente ainsi :

« Unique distillerie sur l’île de Skye, Talisker bénéficie ainsi d’un statut à part, que son caractère aromatique ne dément aucunement. Le nom même de Talisker (le rocher escarpé en langue nordique) évoque le caractère montagneux de Skye. Nul doute que son isolement a dû poser en 1830 des problèmes à ses fondateurs quand il a fallu acheminer les fûts par barque jusqu’au continent. Ceci n’a pas empêché le whisky, décrit par Louis Robert Stevenson comme « le roi des breuvages », d’acquérir très tôt une grande popularité.

Talisker puise son eau, naturellement filtrée à travers de la tourbe, de vingt et une sources souterraines provenant d’une colline avoisinante. Autre fait souvent ignoré, Talisker pratiquait une triple distillation jusqu’en 1928, ce qui explique la présence de ses trois « spirit stills » couplés avec deux « wash stills » (cliquez ici pour en savoir un peu plus sur ces deux types d’alambics). En 1960, un grave incendie détruisit la quasi totalité de la distillerie mais les condenseurs extérieurs furent épargnés. En forme de serpentins immergés dans des cuves en bois, ils permettent un refroidissement lent qui donne au distillat un caractère huileux.

Le caractère poivré du single malt, quant à lui, reste une énigme. Un dégustateur a joliment prêté à Talisker le qualificatif de « lave des Cuillins ». Une vision romantique, tout comme Skye! »

 

Ecosse : Skye, taliskerEcosse : Skye, talisker9 km à peine séparent les Fairy Pools de la distillerie Talisker : c’est donc tout naturellement au retour de notre petite randonnée que nous avons fait le crochet par la distillerie avant de retourner à notre location de Dornie, en face du château de Eilean Donan.

Cliquez ici pour avoir les horaires d’ouvertures en fonction de votre date de visite.

Le hall d’accueil des visiteurs est très agréable, avec de nombreuses informations concernant l’île et ses habitants. J’ai bien aimé le panneau qui disait que, pour vivre sur Skye, il faut être flexible, inventif, robuste, auto-suffisant, et avoir le sens de l’humour. Il faut aussi être imperméable (!), patient et chanceux.

 

Ecosse : Skye, taliskerEcosse : Skye, talisker
 
 
 
 
Les informations « sérieuses » côtoient les traits d’humour, comme cet extrait du journal d’un certain Dr Johnson qui se plein du temps pourri sur l’île.
« De l’équinoxe d’automne à celui du printemps, les journées sans pluie sont très rares, sauf lorsque les ondées sont remplacées par une tempête », écrit-il.

 

Ecosse : Skye, talisker
 
Ayant déjà visité plusieurs distilleries, que ce soit en Ecosse ou en Irlande, nous n’avons pas souhaité participer à l’une des visites guidées proposées.
Sur le site de la distillerie, c’est la visite classique qui est mise en avant : elle dure 45 mn, et inclut une petite dégustation de leur single malt primé.

Nous avons préféré nous concentrer sur les bouteilles proposées à la vente, surtout celles qui ne sont pas commercialisées en France.
La distillerie est situé à 57° de latitude Nord, comme l’Alaska : pour marquer cette singularité, elle produit une version à très fort degré de son single malt, baptisé « Talisker 57° North »

C’est « un Talisker classique, intense, comme tourné vers la haute mer où menacerait une tempête imminente, mais s’approfondissant et devenant plus accessible après ajout d’eau » avons-nous lu. Nous n’avons pas été déçus !

 

Si le whisky vous intéresse, vous trouverez de nombreuses liens tout en bas de page sur le site de la distillerie, comme : les types de whiskies, l’élaboration, la dégustation, pour ne citer que ceux-là.

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse