Ecosse : Eilean Donan Castle

Ecosse : Eilean Donan Castle

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse

C’est sans doute le plus connu et le plus médiatique des châteaux écossais : son emplacement sur une île, son petit pont, le loch et les montagnes qui l’entourent, sa façade médiévale évocatrice d’une riche histoire, tout cela le rend terriblement romantique.

Et puis, bon nombre de personnes le connaissent déjà avant même d’avoir posé le pied sur le sol écossais ! Comment est-ce possible ? Si vous ne l’avez pas vu dans un film, une série ou une pub, peut-être l’aurez-vous vu sur des photos de mode, sur des calendriers ?
Le château d’Eilean Donan a en effet servi de décor d’extérieur et d’intérieur à de nombreuses reprises.

Films dans lesquels il apparaît : La Grande Révolte en 1948, Highlander en 1986, Mio in the Land of Faraway (en) en 1987, Rob Roy en 1995, Loch Ness en 1996, Ørnens Øje (en) en 1997, « Haute Voltige » en 1999, Le monde ne suffit pas en 1999, Kandukondain Kandukondain en 2000, Elizabeth : L’Âge d’or en 2007 et Le Témoin amoureux en 2008

Voir quelque chose sur écran puis en vrai a un petit côté magique. Notre fils aîné était tout excité à l’idée de marcher sur les pas de Mel Gibson, Patrick Dempsey et Pierce Brosnan quand nous y sommes allés en 2001 pour la première fois. La magie a opéré cette fois encore !
 

Ecosse : eilean donan
 
 
 

Le chateau d’Eilean Donan est trés facile à trouver : la principale route touristique menant à l’île de Skye (la route A87) passe juste à côté et il est très bien indiqué.
L’île sur laquelle il a été érigé est baignée par les eaux du loch Duich provenant du sud-est, au niveau de sa réunion avec le loch Long venant du nord-est pour former le loch Alsh se dirigeant vers l’ouest, comme vous pouvez le voir sur la carte.

L’île est minuscule, sa superficie étant de seulement un demi-hectare, soit 0,005 km2 ! Elle est connectée au reste du réseau routier britannique par un pont en arches de pierres. Ce pont débouche au niveau d’un centre d’accueil des visiteurs entouré par un parking s’étirant entre la côte et la route A87.

 

Le nom Eilean Donan, ou île de Donan, tire probablement son nom du saint irlandais du VIe siècle, Mgr Donan, venu en Écosse vers 580 après JC. Il y a plusieurs églises dédiées à Donan dans la région et il est probable qu’il ait formé une petite cellule ou communauté sur l’île à la fin du 7ème siècle.La première structure fortifiée n’a été construite sur l’île qu’au début du XIIIe siècle à titre de mesure de défense, protégeant les terres de Kintail contre les Vikings qui attaquèrent, s’installèrent et contrôlèrent une grande partie du nord de l’Écosse et des îles de l’Ouest entre 800 et 1266.
Au cours du temps le château n’a cessé évoluer avec des périodes d’expansion et de réduction. Le château médiéval était probablement le plus grand, avec des tours et un mur rideau qui couvrait presque toute l’île.

Eilean Donan a également joué un rôle dans les soulèvements jacobites des XVIIe et XVIIIe siècles, qui ont finalement abouti à la destruction du château
En 1719, il fut même occupé par les Espagnols, qui étaient alors aux côtés des insurgés contre l’Angleterre. 46 soldats y étaient postés avec 343 tonneaux de poudre, en attente de renforts. Le gouvernement anglais eut vent du soulèvement prévu et envoya trois frégates lourdement armées qui bombardèrent le château durant trois jours, avec un résultat mitigé cependant en raison de l’énormité des murs du château, dont l’épaisseur peut atteindre 14 pieds (plus de 4m) à certains endroits.
Finalement, un des capitaines de frégate envoya ses hommes à terre pour écraser les défenseurs espagnols. Après la capitulation, les troupes gouvernementales découvrirent le magasin contenant les 343 barils de poudre à canon, et s’en servirent pour faire exploser ce qui avait résisté au bombardement…

Pendant près de 200 ans, les ruines d’Eilean Donan sont restées abandonnées, en proie aux éléments, jusqu’à ce que le lieutenant-colonel John Macrae-Gilstrap achète l’île en 1911. Il entreprend la restauration du château à partir de 1912 avec l’aide de Farquar MacRae qui joue le rôle de conducteur de travaux. Elle a été officiellement achevée en juillet 1932.
La reconstruction des bâtiments et la restitution de leur architecture se font uniquement sur la base des ruines encore visible sur le site. Ce n’est qu’une fois l’ouvrage terminé que des plans du château sont retrouvés dans les archives du château d’Édimbourg6. Par comparaison de l’ancien et du nouvel aspect du château, il s’avère que la reconstruction a été d’une grande fidélité au style originel.

Le château est ouvert au public en 1955 par John MacRae, petit-fils de John MacRae-Gilstrap car les descendants du lieutemnant-colonel sont loin de partager son enthousiasme pour le domaine et préfèrent résider dans leurs autres propriétés. Le château restera cependant une propriété familiale tout au long du xxe siècle, même lorsque le Conchra Charitable Trust est créé en 1983. Cette société de bienfaisance est mise en place par des membres du clan MacRae afin d’assurer la gestion, l’entretien et la restauration du château. Aujourd’hui, le château est propriété du Trust, dont les administrateurs ont toujours des liens personnels et familiaux avec le château et la région.

Pour en savoir plus sur la reconstruction du château, vous pouvez cliquer ici (article en anglais)

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donanEcosse : eilean donan

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donan
 
 
L’illusion est parfaite : on se croirait vraiment dans un château médiéval !
Il ne manque rien : ni la herse à l’entrée, ni les armoiries de la famille MacRae-Gilstrap.

Leur devise est aussi fièrement affichée :
Candide et secure (ouvertement et sans peur), fortitudine (avec courage), Nec careo nec curo (Je n’ai ni envie ni besoin)

Par contre, les dates ne laissent planer aucun doute : ce que vous voyez devant vous date du début du XXème siècle.

 

Ecosse : eilean donanLe monument aux morts a été conçu au moment de la reconstruction du château et dévoilé par le lieutenant-colonel Gilstrap-MacRae en juillet 1932, au moment de la fin officielle des travaux.
Il a été aménagé dans la base des fondations du château. Une plaque en bronze affiche les noms des membres du clan MacRae tués au cours de la première guerre mondiale : ils étaient 423, dont un certain colonel Jon MacRae, un soldat canadien, médecin et physicien, décédé à Boulogne (France) le 28 janvier 1918. On lui doit les quelques lignes qui sont gravés sur le monument, issues du poème qui l’a rendu célèbre « In Flanders Fields« :

WE ARE THE DEAD. SHORT DAYS AGO
WE LIVED, FELT DAWN, SAW SUNSETS GLOW,
LOVED AND WERE LOVED. AND NOW WE LIE
IN FLANDERS FIELDS

Nous, les morts, il y a quelques jours encore,
Nous vivions, goûtions l’aurore, contemplions les couchers de soleil,
Nous aimions et étions aimés ; aujourd’hui, nous voici gisant
Dans les champs de Flandre

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donan
Un nouveau visitor center a été construit en 2009 comme le montre la date gravée sur les armoiries qui ont été placées sur l’un des murs.

Attention : la boutique ferme une demi-heure avant le château : cliquez ici pour voir les horaires (et les tarifs).
Si vous voulez conserver un souvenir de ce que vous avez pu admirer à l’intérieur du château, vous n’avez, en principe, d’autre choix que d’acheter le livre à la boutique car les photos sont interdites à l’intérieur du château.

Mais j’ai trouvé un site qui propose plusieurs vues, ce qui vous permet de vous faire une idée.

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donan
Le Trust qui gère le château propose depuis peu des appartements indépendants de 1, 2 et 4 chambres qu’on peut louer pour une courte période. Ils sont situés juste en face du château !

Nous avons choisi de nous offrir ce « luxe » : la photo de droite montre notre appartement, totalement indépendant, sur 2 étages. Voyez les prix en cliquant ici : en fait, ce n’est pas le moins du monde exagéré et nous a permis de passer de bien beaux moments à admirer le paysage sous plusieurs éclairages différents.

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donan

Deux vues depuis les locations, le château étant à notre gauche : nous avons l’île de Skye en face de nous, avec le loch Alsh comme séparateur.

La photo de droite a été prise le soir et c’était absolument spectaculaire de voir les nuages venir envelopper le sommet de la montagne puis, peu à peu, descendre jusqu’à l’engloutir presque complètement. Le lendemain, le temps était à la pluie, alors que nous avions prévu de crapahuter sur l’île de Skye : le planning n’en a pas été modifié pour autant ! La pluie fait aussi partie du charme de l’Ecosse.

La photo de gauche a été prise le surlendemain au réveil : spectaculaire, le changement, n’est-il pas ?

 

Ecosse : eilean donanEcosse : eilean donan

Ces deux photos ont été prises à l’arrière des locations, au bord du Loch Long : là encore, les changements dus à la lumière étaient spectaculaires.

Les bancs étaient judicieusement placés car c’est le soir, quand les pentes étaient éclairées par le soleil couchant, que le spectacle était le plus fascinant.

Et bien sûr, vous pourrez admirer le château à plusieurs moments de la journée. Ci-dessous, de gauche à droite : le matin, le soir et la nuit tombée.

 

Ecosse : eilean donan le soirEcosse : eilean donanEcosse : eilean donan

 

Et pour finir, un petit extrait du film « Highlander », qui nous a fait aimer ce château bien avant d’avoir eu la chance d’emboîter le pas de Christophe Lambert.
 

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse