Ecosse : conseils pratiques

Ecosse : conseils pratiques

Quand y aller ?

Nous avons choisi la deuxième quinzaine de juin, avec 10 jours sur place (18 au 29 juin 2018).
Si toutes les saisons sont belles en Ecosse, l’été nous semble moins propice car il y a énormément de monde à cette période de l’année, ce qui fait grimper les prix. Ainsi, durant le festival d’Edimbourg en août, ce sont des milliers de touristes qui visitent la région : le prix des billets d’avions et des hébergements explose ! De plus, le beau temps n’est pas forcément au rendez-vous.
Noël et Hogmanay en hiver rendent également tout plus coûteux.

L’aéroport d’Edimbourg

Ecosse : Edimbourg, aéroport
Nous sommes allés en Ecosse en avion, comme la majorité des visiteurs. Notre vol arrivant à Edimbourg à 11h45, nous avons pris possession de notre voiture de location et avons immédiatement entrepris notre périple.
Nous avons rendu la voiture dès notre arrivée à Edimbourg, le 26 juin en fin d’après-midi : dans la capitale écossaise, il n’y a nullement besoin de s’encombrer d’une voiture ! Nous avons effectué la navette centre-ville <-> aéroport en utilisant le tramway. Inauguré en 2014, il n’y a qu’une seule ligne de tramway qui desserve la ville d’Edimbourg et son aéroport. Le tram circule tous les jours entre 5h00 et 00h00, avec un départ toutes les 8 mn (les rames se raréfient en soirée). Le trajet dure une quarantaine de minutes jusqu’au terminus (York Place).

Attention ! le site de l’aéroport donne en live le temps d’attente pour passer la sécurité mais la donnée n’est pas fiable : le temps annoncé était de 8 mn et ce furent plus de 30 mn en réalité ! Cliquez sur la photo ci-contre : le temps indiqué est à droite.

Argent et coût de la vie

Le plus rentable est de retirer du liquide dans les distributeurs automatiques (ATM) avec votre carte de crédit ou de payer directement par ce biais… Quelques secteurs et de tout petits villages n’ont pas d’ATM : il est donc prudent de faire provision de cash dans les plus grosses bourgades.
Mais il faut savoir que la plupart des B&B acceptent sans problème les cartes de crédit ! Nous avions ainsi retiré une somme assez conséquente à Inverness en vue de payer les divers B&B en liquide, et avons eu chaque fois la surprise de voir notre hôtesse sortir spontanément son terminal de paiement ; mais son sourire s’élargissait en voyant que nous avions prévu du cash …

Le coût de la vie en Écosse est globalement plus élevé que chez nous, même si, depuis l’annonce du Brexit, la livre sterling a bien baissé.

Les prises électriques

Le voltage et la fréquence en Écosse sont les mêmes qu’en France (230 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. Les prises, munies de trois broches et protégées de fusibles (prises de type G), nécessitent un adaptateur peu encombrant, assez facile à trouver sur place. On peut aussi l’acheter avant de partir (ou tout simplement à l’aéroport). Les prises électriques sont munies d’interrupteurs : pensez à presser sur « on » avant utilisation.

Les midges

Indissociables de l’Écosse à la « belle » saison, les midges, ces moucherons particulièrement voraces, se déplacent en formations serrées, avant de fondre sauvagement sur leurs proies…
On les trouve le plus souvent près des lochs, uniquement de mi-mai à fin septembre. Les midges sont le plus agressifs à l’aube et au crépuscule ; ils n’aiment ni le froid, ni le soleil, ni le vent, ni la fumée.
Nous avons bénéficié d’un magnifique temps chaud durant tout notre périple et n’avons pas du tout eu à en souffrir mais il vaut mieux être prévoyant.

La voiture en Ecosse

La voiture est le moyen de locomotion le plus souple pour sillonner l’Ecosse car les transports publics sont peu fréquents dans les zones rurales.

Location de la voiture : beaucoup de loueurs demandent une carte de crédit pour garantir votre location + une caution qui peut atteindre 800£ en fonction des loueurs. Il est donc important de vous assurer à l’avance que vous n’ayez pas besoin d’une carte de crédit pour retirer votre voiture au comptoir du loueur sélectionné ! En outre, vous devez être conscients que si vous louez une voiture avec une carte de débit, vous aurez besoin de suffisamment de crédit sur la carte de débit pour couvrir le montant de la caution sur place.

L’état des routes est, dans l’ensemble, excellent, avec toutefois la particularité des single track roads : ce sont des routes à une voie mais à double sens, utilisées dans les endroits un peu isolés et dans les îles. Des passing places (petits espaces, type encoches) ont été aménagés tous les 100 à 200 m environ pour permettre aux voitures de se croiser : lorsque vous croisez un véhicule en face, celui qui est le plus proche d’une « passing place » s’arrête pour laisser passer l’autre.
L’essence et le diesel sont sensiblement au même prix qu’en France, et vous trouverez des pompes même dans les coins isolés, mais elles ne sont pour certaines ouvertes qu’en journée.
Attention : si vous venez avec votre voiture française, il est impossible de faire le plein en GPL (LGP en anglais) en raison de la différence de taille des embouts ! Et personne ne propose d’adaptateurs…

On ne badine pas avec les limitations de vitesse :
en ville : 30 miles (48 km/h) ou, uniquement quand indiqué, 40 miles (64 km/h) ; 20 miles (32 km/h) près des écoles ;
sur la route : 60 miles (96 km/h) ;
sur les autoroutes (motorways) et les quatre voies (dual carriageways) : 70 miles (112 km/h).

On ne téléphone pas en conduisant et on ne boit pas
L’automobiliste qui écrase un piéton en téléphonant se trouve accusé de « crime volontaire » et risque 20 ans de prison !
Conduire sous l’emprise de l’alcool est pris très au sérieux en Écosse et au Royaume-Uni, et une amende lourde peut être appliquée à toute personne dépassant le seuil légal d’alcool dans le sang, soit 50 mg d’alcool pour 100 ml de sang.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article que consacre « Visit Scotland » à ce sujet

Le stationnement dans les villes est difficile et cher – voire très cher. Beaucoup de rues, notamment dans les quartiers périphériques, sont réservées au parking résidentiel : vérifiez donc bien avant de garer votre voiture. Et gardez toujours une bonne réserve de monnaie pour l’horodateur quand, enfin, vous aurez réussi à vous garer.
Ainsi, à Inverness, où nous avions choisi un B&B, il était totalement exclu de se garer à proximité : tous les emplacements alentour étaient réservés de 8h à 18h aux gens munis d’une autorisation. Nous sommes allés au parking situé sur rose street, où nous avons payé 7£ pour 24h (5£ par journée supplémentaire).

L’Office du tourisme d’Ecosse a conçu une vidéo très bien faite, (et qui plus est en français !) qui vous aidera à comprendre les dangers et les bases de la conduite à gauche en Ecosse !

 

Retour à l’accueil