Ecosse : Aberdeen

Ecosse : Aberdeen

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse

 

Aberdeen est la troisième ville d’Ecosse après Edimbourg et Glasgow. Ville moderne et dynamique, Aberdeen tire toute sa richesse de la mer du Nord, qui a fait d’elle un port de pêche majeur et la capitale européenne du pétrole offshore.
La ville s’est développée à partir de deux bourgs situés chacun à l’embouchure de deux rivières : le Don et la Dee. L’ancien petit village de pêcheurs à l’embouchure de la Dee existe toujours et s’appelle Footdee. Il abrite des maisons basses conçues pour se protéger du vent et des tempêtes.
Une plage assez longue s’étire entre les deux rivières : il est agréable de s’y promener quand il fait beau mais la baignade est réservée aux plus téméraires : l’eau ne dépasse jamais les 15°, même en été !

Ecosse : Aberdeen, Castlegate
Aberdeen est souvent surnommée « The Granite City » (la ville du granit) et il suffit de regarder autour de soi, dans la vieille ville, pour en comprendre la raison : les bâtiments de granit sont partout, allant du plus grand des monuments à la plus humble demeure. La pierre était extraite de carrières proches : la base géologique du nord-est de l’Écosse est constituée de granit et, à la fin du XIXe siècle, Aberdeen était le centre mondial du commerce de granit. L’arrivée du béton et de l’acier, ainsi que divers autres facteurs eurent raison de cette industrie florissante ; dans les années 1970, il ne restait que peu de carrières en activité.

L’utilisation systématique de cette pierre confère un cachet assez triste à la ville, quand le ciel est gris. Pour égayer les rues, la municipalité fait des efforts considérables de fleurissement : Aberdeen a remporté plusieurs fois le concours des villes et villages fleuris du Royaume-Uni.

Ecosse, Aberdeen : NuartEcosse, Aberdeen : Nuart suite
 
 
La ville a fait plus fort encore ! Depuis 2017, les murs de certains des bâtiments sont devenus une toile vierge pour les artistes internationaux qui souhaitent créer des peintures murales : le festival Nuart se tient au mois d’avril (du 18 au 21 avril, en 2019).

En 2017, ce sont 10 murs qui ont ainsi été ornés ; en 2018, onze autres s’y sont ajoutés.
 
 
 

On peut télécharger une carte pour savoir où chercher les différentes oeuvres : cliquez ici pour avoir celles de 2017 et 2018

 

Ecosse, Aberdeen : street art sur Correction Wynd
Un autre projet, lancé en juillet 2016, a rencontré un vif succès auprès de la population : « Painted doors« .

Dans le cadre du projet initial, des artistes locaux ont transformé 12 des portes de la ville en œuvres d’art. Les travaux ont été concentrés sur plusieurs sites, notamment The Green, Langstane Place et Windmill Brae.
Mais au vu du succès populaire, Painted Doors a doublé son plan initial de décoration et dispose désormais de 24 belles entrées illuminant le cœur d’Aberdeen.

Elles ne sont pas toutes évidentes à trouver mais cette carte interactive vous aidera à vous déplacer dans la ville pour trouver non seulement les portes, mais aussi le nom de l’oeuvre et le nom de son auteur.

 

Ecosse : Aberdeen, Castlegate et Mercat Cross
Après nous être promenées sur Union Street, l’artère principale de la ville, nous sommes arrivés à Castlegate : c’est ici que s’élevait le château d’Aberdeen, une fortification du Bas Moyen Âge, détruite en 1308.

A l’extémité est se dresse une structure à voûte ouverte, de 6 m de diamètre et de 5 m de hauteur, avec une grande base hexagonale à partir de laquelle s’élève un fût à chapiteau corinthien sur lequel se tient une licorne royale, en marbre blanc à corne dorée (Le fût et la licorne ne sont que des copies qui ont été placées là au milieu des années 1990 ; les originaux sont exposés dans le Tolbooth museum, situé tout près). Il s’agit de la Mercat Cross, qui était le cœur traditionnel du bourg.

Le monument a été conçu et fabriqué en 1686 par John Montgomery, un architecte autochtone. La base est très décorée, et comporte douze médaillons. Dix d’entre eux illustrent des monarques de la famille Stewart; à savoir James I à James V, Marie Reine d’Écosse, James VI, Charles I et II et James VII, les deux derniers représentant les armes royales et les armes du bourg.

 

Ecosse : Aberdeen, Castlegate et Gordon HighlandersVous remarquerez aussi une belle sculpture en bronze dédiée aux Gordon Highlanders, un célèbre régiment d’infanterie qui a existé de 1794 et 1994. Elle a été créée par le sculpteur Mark Richards, et représente deux soldats, l’un en kilt (l’uniforme traditionnel de l’époque) avec un fusil à mousqueton et l’autre équipé comme l’était le régiment avant la fusion avec le Royal Regiment of Scotland, c’est-à-dire en tenue moderne avec un fusil semi-automatique.
Le site choisi ne doit rien au hasard : c’est ici que se trouvait leur caserne d’origine, au bout de Union Street et de Castle Street, offrant une vue sur le port.

Gravé sur le socle en granit poli est écrit:
Le célèbre régiment du nord-est de l’Écosse 1794-1994, érigé par la ville d’Aberdeen et dévoilé par SAR le Prince Charles, duc de Rothesay, le 15 octobre 2011

Un musée (St Luke’s Viewfield Road) est dédié à ce régiment : le site vous permet de vous promener à l’intérieur des salles.

 

Par manque de temps, nous n’avons pas vraiment eu le temps d’explorer plus avant cette cette ville qui vaut certainement qu’on s’y attarde un peu comme nous le montre une Française amoureuse de l’Ecosse, photos à l’appui :

Aberdeen, la ville d’Ecosse que vous ne pensiez pas vouloir visiter

 

Retour à la page principale de notre voyage en Ecosse