Copenhague : conseils pratiques

Copenhague : conseils pratiques
Connexion membre

retour

 

Comment se rendre au centre ville depuis l’aéroport

L’aéroport de Copenhague est situé à Kastrup, à 9km au sud-est du centre ville.
Comme dans tous les pays scandinaves, les transports publics au Danemark sont efficaces et modernes, il est donc très facile de rejoindre Copenhague de l’aéroport en train ou en métro : des liaisons sont assurées avec la ville 24h/24.

Copenhague pratique : le train

La gare de l’aéroport est située en dessous du Terminal 3.
Vous pouvez acheter vos billets de train à la billetterie du terminal 3 (juste au dessus de la gare) ou encore dans une des billetteries automatique à l’intérieur de la gare.
Une fois que vous aurez récupéré vos bagages, il suffira de suivre le fléchage au sol, très efficace, pour trouver à la fois les terminaux de change et la billetterie.
Les trains assurant la liaison entre l’aéroport et la ville partent toutes les 10 minutes de la plateforme 2 : là encore, les indications sont claires.
Le trajet dure 15mn. Nous l’avons expérimenté à l’aller et sommes descendus à la Gare Centrale.

 

Copenhague pratique : le métro

 

La station de métro se trouve dans le Terminal 3.
Les tickets peuvent être achetés à un guichet dans le Terminal ou dans la station. Attention : les machines automatiques acceptent les principales cartes de crédit et les pièces, mais pas les billets !
Le métro pour se rendre de l’aéroport au centre ville de Copenhague passe toutes les 4 à 6 minutes pendant la journée, et toutes les 15 à 20 minutes la nuit. Le trajet jusqu’au centre de ville dure 15 minutes, exactement comme le train.
Nous l’avons pris au retour : ce fut notre première expérience de métro sans conducteur!

 

Lequel choisir, train ou métro ?
Nous avions opté pour le train à l’aller afin de voir du paysage : c’était raté, le train passe par de nombreux tunnels !
Nous avons pris le métro au retour afin justement de pouvoir comparer les deux : là, oh surprise, le métro est aérien sur une bonne partie du parcours.

Mais les deux moyens de locomotion sont simples à utiliser, rapides et pas chers (40 DKK, un peu plus de 5 euros par trajet).
Prenez le train pour arriver à la Gare Centrale de Copenhague ou le métro vers les quartiers de Kongens Nytorv et Nørreport.

 

Se déplacer en ville

Si vous souhaitez simplement visiter le cœur de la ville, privilégiez la marche à pieds car la ville est compacte et se prête bien à ce mode de locomotion.

Si votre location est un peu excentrée ou si vous préférez aller rapidement d’un endroit à un autre tout en étant libre de vos déplacements, pensez au vélo : des pistes cyclables ont été aménagées dans presque toutes les rues.

Sur certains sites, vous lirez encore que Copenhague propose des vélos en libre-service, gratuitement, comme cela est mentionné dans ce pdf qui donne par ailleurs d’excellentes informations sur ce moyen de locomotion dans la ville.
En fait le système a été abandonné ca le renouvellement du parc (l’expérience a été lancée en 1995) aurait coûté trop cher.
Mais un nouveau type de vélos urbains a fait son apparition : ils sont dotés d’un moteur électrique et de plusieurs vitesses, et disposent en plus d’une tablette tactile avec un GPS sur le guidon.
Pour un trajet à l’unité d’une heure, il faudra débourser 25 kr, soit 3,5 €. Mais si vous utilisez régulièrement Bycykel, en payant 70 kr (environ 10 €) par mois, une balade d’une heure coûtera 6 kr, soit moins d’un euro.
Il existe deux moyens de louer un de ces vélos :
• Vous pouvez rejoindre l’une des nombreuses stations de vélo muni de votre carte bleue
• Pour gagner du temps, faites comme les locaux et inscrivez-vous à ce service à l’avance sur Internet.

Mais il existe de nombreux loueurs de vélos à Copenhague : nous n’indiquons aucune adresse car nous ne les avons pas testés.

 

Cartes bancaires

Les Visa et MasterCard sont couramment acceptées au Danemark (les American Express et Diners Club le sont moins).
Mais ATTENTION : les paiements par carte ne sont pas conseillés. Non seulement beaucoup de commerçants refusent les cartes étrangères mais en plus, une loi permet à ceux qui l’acceptent de majorer l’addition pour cause de frais bancaires : le supplément peut varier de 3% jusqu’à plus de 7%, surtout dans les restaurants.
En ce qui nous concerne, nous avons tout payé en liquide, sauf les billets de train et de métro.

 

Choisir son hébergement

Dès que vous êtes en famille, l’hôtel devient hors de prix. Nous avons opté pour la location d’un appartement via « Airbnb » : c’est une formule particulièrement intéressante, qui nous a permis de disposer d’un grand appartement, avec 3 chambres à coucher, pour un prix très raisonnable.

Copenhague pratique : la doucheCette formule permet aussi de mieux s’immerger dans la vie danoise. Ainsi, nous avons découvert un concept qui nous était totalement inconnu : prendre sa douche aux toilettes !

Les vieux immeubles, notamment ceux du nord de Copenhague, ont été construits à l’époque sans salle de bain. On avait généralement un étage de l’immeuble dédié aux douches communes, ou on devait aller aux bains publics. Avec la modernisation, ils ont bien été obligés de rajouter des douches dans les appartements sauf que, dans la plupart des immeubles anciens, rien n’était prévu pour ca. Les Danois ont donc installé leur salle de bains dans la seule pièce privée bénéficiant d’un réseau de plomberie : les toilettes.
C’est ainsi que chez beaucoup de Danois qui vivent dans des appartements datant d’avant les années 70, vous aurez la surprise de trouver une pomme de douche juste au dessus des toilettes ou, comme nous, au-dessus du lavabo installé devant les toilettes.
C’est vraiment très courant : alors, si vous pensez ne pas pouvoir gérer cette situation, pensez à poser les bonnes questions avant d’opter pour telle ou telle location.

De plus, faites vos recherches à temps : les meilleurs appartements partent vite !

Copenhague : Torvehallerne
Petits-déjeuners et repas du soir, pris « à la maison » sont eux aussi revenus bien moins chers, d’autant plus que nous avons trouvé aux « Torvehallerne » de quoi goûter aux saveurs danoises sans nous ruiner.
Il faut savoir en effet que le déjeuner est systématiquement moins cher que le dîner qui, lui, peut faire très mal aux bourses les moins garnies.
Pour le déjeuner, nous nous sommes régalés de smørrebrød : très populaires dans toutes les classes sociales il y a un siècle, ces « sandwichs ouverts » ont peu à peu perdu leur statut de déjeuner traditionnel, jusqu’à leur grand retour à présent. Les ingrédients combinés sont vraiment nombreux et variés, ce qui fait de chaque sandwich une spécialité unique.

 

Profitez de sites et d’activités gratuits

Musées
La Nationalmuseet est gratuit en permanence : nous en parlons dans notre circuit de découverte du centre-ville (point 23)
Le Ny Carlsberg Glypotek est gratuit le dimanche : nous en parlons dans notre circuit de découverte du centre-ville (point 24)
Le Thorvaldsens Museum (en hommage au plus grand sculpteur danois) est gratuit le mercredi.

Activités
La Tour de Christiansborgslot : la tour, la plus haute de la capitale danoise, est accessible au public, gratuitement, de 11h00 à 21h00 et vous bénéficierez d’une vue imprenable sur la ville. nous en parlons dans notre circuit de découverte du centre-ville (point 22)
Islands Brygge Havnbadet, la piscine portuaire la plus courue de Copenhague, est gratuite elle aussi mais elle n’est ouverte que du 1er juin au 31 août.

Des visites guidées gratuites partent tous les jours à 11h et 15h devant l’hôtel de ville : elles se font en anglais et requièrent un minimum de 5 participants (voir http://www.copenhagenfreewalkingtours.dk/ )

 

Recommandation

Attention : Copenhague est une ville venteuse, ce qui nous a donné l’impression d’une température bien plus basse qu’elle ne l’était en réalité. Pensez à emmener de quoi vous protéger.

retour