Basilica de Guadalupe

Basilica de Guadalupe

retour
Une visite de la Basilique de Notre-dame de Guadalupe est incontournable, que l’on soit croyant ou non, car cette Vierge métisse est un véritable symbole national mexicain : vous verrez son effigie un peu partout, aussi bien dans les foyers que dans les hotels, dans les voitures particulières, les taxis …. Elle est vénérée aussi bien par l’honnête citoyen que par le bandit notoire, par les riches et par les pauvres.
Cette dévotion a pour origine une des plus grandes énigmes de ce monde : en 1531, une Vierge à peau brune serait apparue à un Indien fraîchement converti, baptisé Juan Diego, en un lieu sacré pour les peuples indigènes (la colline du Tepeyac), laissant comme preuve son image imprimée sur la tunique (la « tilpa ») du paysan. Et depuis lors, cette image défie les savants, émerveille les croyants : ce n’est pas de la peinture, les pigments utilisés sont inconnus, l’image est imprimée recto-verso sans le moindre apprêt sur un tissu en fibre d’agave, qui ne se conserve jamais plus de 20 ans. De plus, les techniques modernes ont permis de déceler la présence de 5 personnages dans les pupilles de la Vierge.
Il y a bien sûr de nombreux détracteurs qui tentent une approche rationnelle.
Quoiqu’il en soit, tout le monde s’accorde à dire que cette Vierge Brune a bien facilité l’évangélisation des peuples indiens : le culte de la Vierge de Guadalupe rejoint clairement celui de Tonantzin, déesse de la fécondité méso-américaine.
L'ancienne basilique de Notre-Dame de GuadalupeLa légende de la Vierge gravée dans la pierreConformément à la demande de la Vierge, un sanctuaire a été edifié sur le lieu de son apparition. Commencé en 1531, le temple ne sera cependant achevé qu’en 1709. C’est le Pape Pix X qui lui donnera le statut de basilique en 1904. Avant d’entrer par la porte principale, levez les yeux : la légende de son apparition est gravée dans la pierre.
Mais, tout comme la cathédrale sur le Zocalo, la basilique a été édifiée sur un sol très meuble : sous l’effet de son  poids, elle s’enfonce dangereusement. Devant le risque de la voir s’effondrer, il fut décidé d’en construire une nouvelle juste à côté, plus légère, plus spacieuse.

la nouvelle Basilique de Notre-Dame de Guadalupe

Le Carillon de Notre-Dame de GuadalupeTout de béton et de verre, elle mesure 100m de diamètre et peut accueillir jusqu’à 15000 personnes . Elle fut inaugurée le 12 octobre 1976 et c’est elle qui, depuis lors, accueille la précieuse relique.
L’esplanade, quant à elle, peut accueillir 10000 fidèles. Il faut savoir que chaque année, le 12 décembre, des millions de personnes convergent en pèlerinage en ce lieu pour commémorer l’apparition de la sainte patronne du Mexique. C’est la seconde basilique la plus visitée au monde après la basilique de Saint-Pierre au Vatican.
La construction la plus récente du sanctuaire est le Carillon que vous voyez sur l’esplanade : il réunit en un seul édifice plusieurs moyens de mesurer le temps : une horloge classique, une horloge astronomique, un cadran solaire, un calendrier aztèque. Ses 10 cloches permettent d’exécuter 23 mélodies différentes.

Tradition Pascale à MexicoNous commençons notre visite par l’ancienne basilique et sommes accueillis à l’entrée par un bouquet de camomille et un petit pain, le tout accompagné d’une image à l’effigie de la Vierge de Guadalupe. Notre guide nous explique que c’est une tradition au Mexique. Du coup, nous comprenons mieux pourquoi nous verrons tant de Mexicains avec un bouquet de camomille à la main !
Les travaux de restauration allaient toujours bon train dans l’édifice mais nous avons pu en visiter une bonne partie.
Notre guide nous a emmenés devant une copie de la fameuse relique tant vénérée pour nous raconter toute l’histoire (que nous ne connaissions pas, faut-il le préciser ?) de l’apparition de la Vierge, de l’évangélisation des Indiens, de l’immense dévotion qui rassemble tout un peuple.

Ancienne basilique de Guadalupe : images intérieures

Offrandes à la Vierge brune : photos, médaillons, chaussons d'enfants ...Des rubans pour inscrire les faveurs demandées à la ViergeLe mythe expliqué au travers de la peintureLes lustres montrent bien à quel point les murs penchentUne chapelle de l'ancienne basilique

Basilique Notre-Dame de Guadalupe : intérieurLa relique se visite en sous-solChangement de décor radical quand noud entrons dans la nouvelle basilique ! Le décor est moderne, épuré.
Des messes y sont célébrées toute la journée et un ingénieux système de tapis roulant évite les files d’attente interminables pour voir le relique, qui est exposée à droite de la croix (voir photo de gauche, au fond): la visite se fait par le sous-sol où l’on monte sur un tapis roulant qui  évacue lentement mais sûrement les fidèles et les touristes vers la sortie.

Le Pape Jean-Paul IIA la sortie, justement, une autre surprise nous attend : ici, le Pape Jean-Paul II fait l’objet d’une grande vénération, lui aussi !

Après être déjà venu en Janvier 1999, le Pape âgé de 82 ans et malgré son état de santé fragile s’est rendu au Mexique, pour la cinquième fois le 30 juillet 2002 et canonisera le lendemain de son arrivée l’indien évangélisé Juan Diego Cuauhtlatoatzin (Aigle-qui-Aime) à qui la Vierge de Guadalupe est apparue le 12 décembre 1531, évènement qu’attendait toute la Nation Mexicaine depuis des années !

Les catholiques du monde entier connaissent aussi Lourdes, en France, qui, tout comme la colline de Tepeyac au Mexique, constitue un rendez-vous important pour des millions de pèlerins et visiteurs venus du monde entier en quête de spiritualité. Dans le sanctuaire de Lourdes, la chapelle Notre-Dame-de-Guadalupe, rénovée et décorée de mosaïques représentant l’apparition de la Vierge Marie à saint Juan Diego, a été inaugurée le 18 septembre 2011. L’affiche ci-contre rappelle cet évènement.

Retour à Mexico-2010

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *