Belle randonnée vers Port Man depuis le village de Port-Cros, pour découvrir la partie Est de l’île.

Restauration possible au village.

Des navettes permettent de rejoindre l’ile de Port-Cros depuis le port de Hyères. Une fois débarqué monter au Fort du Moulin en passant à côté de la Mairie, le contourner et suivre le sentier des plantes jusqu’à la plage de la Palud. Monter les escaliers pour rejoindre le sentier menant à Port Man en passant par la Pointe de la Galère et la calanque du Palangrier, puis de Port Man prendre la piste vers la Sardinière . Une sente assez étroite nous mène ensuite au Fort de la Vigie occupé par la Marine. Descendre légèrement par la route d’accès au fort, puis au carrefour suivre le sentier des crêtes Avec un aller-retour au point de vue de la Gabinière . Au bout de quelques centaines de mètres, descendre à droite vers le vallon de la solitude. Un ancien barrage et la maison aux vaches nous y attend avant de nous ramener au village.

Randonnée effectuée le 22 septembre 2018.

Difficulté: Durée: 4h30(sans les arrêts) Distance: 13km Dénivelé: 450m

Carte office de tourisme
800true thumbnails under 600false true 800http://www.horizon-nomade.com/wp-content/plugins/thethe-image-slider/style/skins/frame-black
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_1
    Départ de la navette au port de Hyères.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_2
    La navette maritime dépasse l'île de Bagaud (bago en provençal, "la barre qui protège") pour entrer dans la baie,
    au fond de laquelle se niche le petit village de Port-Cros.
  • 5000 slideright false 40 bottom 30
    Port-Cros_3
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_4
    vus du bateau : l'office de tourisme (avec le drapeau) et au-dessus, le Fort du Moulin.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_5
    Débarquement sur le quai de pierre faisant face au bureau de poste avec son balcon en bois.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Gros_6
    Monter au Fort du Moulin en passant devant la petite mairie de l'île.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Gros_7
    Avant 1860, le village était construit dans le prolongement du fort, car vivre dans la baie était risqué : on pouvait être rançonné, pillé ou même enlevé par les écumeurs des mers, pirates, corsaires ou forces ennemies du royaume de France.
  • 5000 slideright true 140 bottom 30
    Port-Gros_8
    Le Fort du Moulin, qui dispose d'une citerne d'eau douce, fut construit en 1531 par le premier marquis des îles d'Or, Bertrand d'Ornessan, amiral des mers du Levant, nommé par le roi François 1er,
    Plusieurs fois remanié, il demeure surtout le décor romantique du roman "Jean d'Agrève" (1897) d'Eugène Malchior de Vogüé, mais aussi de "La Voie sans retour" (1902) d'Henri Bordeaux, deux académiciens amis du marquis Costa de Beauregard, propriétaire de l'île à la fin du XIXe siècle.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Gros_9
    Le cimetière de Port-Cros : c'est là que dorment, pour l'éternité, les Port-Crosiens mais aussi les soldats du Tonkin morts du choléra de 1883 à 1885.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_10
    Ici commence le sentier des plantes, qui nous mènera en 12 stations jusqu'à la plage de La Palud : nous consacrons un article spécial à cette portion du circuit, entièrement consacré aux plantes rencontrées.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Gros_11
    Ici me viennent en tête ces vers du poète Claude Balyne, grand amoureux de l'île : "Toujours sauvage et belle en sa verte hauteur, indifférente au temps et à soi-même égale ..."
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Gros_12
    La petite île Bagaud, inhabitée, qui déborde l'île de Port-Cros à moins de 600m, est une réserve ornithologique où les débarquements sont strictement interdits.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_13
    Port-Cros est plus abrupte, plus sauvage que Porquerolles : elle ne se découvre qu'à pied. Entièrement recouverte de forêt, ses côtes sont escarpées !
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_14
    Le Rocher du Rascas fait partie du Parc national de Port-Cros : il est classé réserve intégrale, son accès est totalement interdit.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Gros_15
    De bonnes chaussures sont indispensables pour parcourir ce sentier.
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Port-Cros_16
    La baie de la Palud est l’un des meilleurs spots de snorkeling de la côte méditerranéenne. Des centaines de poissons peu farouches, habitués depuis longtemps à la présence humaine, croisent dans des eaux calmes et cristalline. Un sentier sous-marin, qui a été aménagé dans la baie, permet également de découvrir la diversité des milieux sous-marins à explorer.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_17
    Sur le rivage, un tapis de feuilles de posidonie recouvre le sable d'une moelleuse protection (plus de renseignements concernant la posidonie dans notre article consacré au sentier des plantes)
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_18
    La plage de la Palud est une petite plage de sable grossier, ombragée de tamaris et bordée d’une roselière. D'ici part le sentier sous-marin pendant la saison estivale.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_19
    Un escalier permet de rejoindre le sentier qui nous emmènera vers la pointe de la Galère.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_20
    "Port-Cros fait partie du monde civilisé et lui échappe en même temps : c'est en cela que tient tout son charme" disait Vivienne de Watteville, qui séjourna sur l'île de 1929 à 1930.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_21
    Marie-Paule à la pointe de la Galère.
  • 5000 slideright true 120 bottom 30
    Port-Cros_22
    Ile du Levant : du fait de sa situation géographique stratégique, l’État acquiert, en 1892, 90% de l’île et en fait une base militaire. Seul un dixième de sa superficie est donc accessible au public : le domaine naturiste d’Héliopolis, où des milliers d’amoureux de nature se rendent chaque été, est l’une des destinations naturistes en bord de la Méditerranée les plus prisées.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_23
    Eh oui, il faut redescendre par là !
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_24
    Moment de méditation.
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Port-Cros_25
    Le fort de Port Man a été construit par le cardinal de Richelieu, probablement sur les ruines d'une tour génoise.
    Cette fortification surveille la passe du Levant. Elle est aujourd'hui restaurée et protégée par le photographe Yann Arthus-Bertrand.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_26
    La plage du Palangrier.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_27
    Nouvelle grimpette !
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_28
    La baie de Port Man offre un abri naturel apprécié en cas de coup de vent nord/nord-ouest (mistral).
    Les flottes de Barberousse et de l'amiral Nelson mouilleront à plusieurs reprises dans la baie, à des siècles différents.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_29
    De Port Man prendre la piste menant à la Sardinière, une ancienne ferme qui a bénéficié d'importants travaux de rénovation de 2011 à 2013.
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Port-Cros_30
    Ce bâtiment, exceptionnel témoignage architectural du XIXème siècle, illustre la passé agricole de l'île et participe à sa mémoire par un espace d'accueil dédié à l'évolution des paysages agricoles ouverts aux espaces naturels (fermé quand nous sommes passés, fin septembre)
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_31
    Au départ de la Sardinière, le sentier des crêtes est assez étroit.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_32
    On y est presque !
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_33
    Le Fort de la Vigie a été construit en 1813 par Napoléon Ier. Il a été remis en état par la défense nationale après la Seconde Guerre Mondiale. L'accès en est interdit.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_34
    Route d'accès au Fort de la Vigie, que nous empruntons en direction de la Pointe du Vallon.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_35
    L’îlot de la Gabinière est, lui aussi, une réserve intégrale.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_36
    Sentier des crêtes.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_37
    Descente assez raide vers le vallon de la solitude.
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Port-Cros_38
    Cette petit retenue d'eau porte le nom ronflant de Barrage. Elle a été construite en deux temps, probablement en 1830, puis rehaussée en 1860 par monsieur Noblet, pour alimenter le vallon en eau douce, irriguer les cultures maraîchères et les arbres fruitiers.
  • 5000 slideright true 120 bottom 30
    Port-Cros_39
    Les flancs de coteaux qui ceinturent le barrage étaient couverts de restanques ; ces murets de pierres sèches soutenaient les terrasses sur lesquelles étaient cultivées la vigne et l'olivier.
    Actuellement, les chênes verts et les pins d'Alep se développent là où prospéraient la vigne et l'olivier il y a guère plus d'une centaine d'années.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Port-Cros_40
    La maison aux vaches : cette construction abrita des vaches puis des chèvres. Au premier étage logeaient fermiers, chevriers, et ouvriers agricoles.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_41
    Frange marécageuse où poussent cannes de Provence et Tamaris.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_42
    La rade de Port-Cros.
  • 5000 slideright true 120 bottom 30
    Port-Cros_43
    Cette chapelle dédiée à Saint-Tropez a été aménagée au XIXe siècle (1866) à partir d'un ancien bâtiment militaire de génie, d'abord devenu un dispensaire pour accueillir les soldats provenant de la guerre du Tonkin (1883-1885).
    Par la suite, le dispensaire a été découpé en deux : une partie est devenue l'école qui a fermé ses portes il y a quelques années, l'autre partie est devenue la seule chapelle de l'Ile.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Port-Cros_44
    Endroit idéal pour attendre la navette de retour.
  • 5000 slideright false 40 bottom 30
    Port-Cros_45
  • 5000 slideright true 120 bottom 30
    Port-Cros_46
    Il ne reste plus qu'à rejoindre le bateau et à préserver en soi ce lieu sauvage et mystérieux, comme le poète anglais Percy Bysshe Shelley qui a écrit :
    "C'est une île suspendue entre le ciel, l'air, la terre et la mer, bercée dans une limpide tranquillité, aussi brillante que cet éden errant, baignée par les suaves et bleus océans d'une jeune atmosphère."
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retour à l’accueil