Promenade facile vers le Hahnenberg et la montagne des singes, à partir de Châtenois.

Restauration possible à Châtenois et à Wick.

A Châtenois, se garer près de la maison de retraite du Badbronn ou à coté du stade et prendre la rue du Hahnenberg suivie de la rue Georgenbrunn. Monter le chemin Georgenbrunn à travers les vignes : il passe à coté de la fontaine St Georges, du réservoir d’eau de Châtenois et de la place du 1er Mai. A un croisement, un choix est proposé pour la poursuite de la montée (les deux sont repérés par une croix rouge). Nous avons choisi de passer par la gloriette . Ici on quitte le chemin carrossable pour un sentier en lacets jusqu’au sommet du Hahnenberg. Pour redescendre, suivre toujours la croix rouge jusqu’à Wick . Un tour au parc animalier s’impose. Continuer avec le marquage rouge-blanc-rouge (derrière le self à l’extérieur du parc animalier) en direction de Kintzheim. Après le parking de la Volerie des Aigles et avant de rejoindre la D159, prendre à gauche le chemin repéré par une croix bleue qui traverse les vignes et retrouve la rue Geoegenbrunn au niveau de l’église St Georges.

Randonnée effectuée le 11 juin 2017.

Difficulté: Durée:2h30 (sans la visite) Distance: 9km Dénivelé: 362m

Carte IGN 3717 ET

 

800true thumbnails under 600false true 800http://www.horizon-nomade.com/wp-content/plugins/thethe-image-slider/style/skins/frame-black
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_1
    Parking près de la maison de retraite du Badbronn.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_2
    La fête des remparts avait lieu le jour de notre passage.
  • 5000 slideright false 40 bottom 30
    Hahnenberg_3
  • 5000 slideright false 40 bottom 30
    Hahnenberg_4
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_5
    Monter le chemin Georgenbrunn (croix rouge)
  • 5000 slideright false 40 bottom 30
    Hahnenberg_6
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Hahnenberg_7
    La fontaine St Georges abrite la source Jeriabrunne qui alimente la fontaine centrale du village grâce à un conduit en bois depuis le 12è siècle au moins.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_8
    Un peu plus loin...
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_9
    ...le reservoir d'eau de Châtenois.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_10
    La place du 1er Mai à l'orée de la forêt.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hannenberg_11
    La majeure partie de la promenade se déroulera en forêt.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_12
    Dans un virage, un ensemble de ruches.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_13
    Une belle gloriette.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_14
    Montée en lacets sans difficultés.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_15
    Coups de cœur de Marie-Paule : campanule à feuilles rondes et digitale pourpre
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_16
    Le sentier se rétrécit près du sommet.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_17
    Le Hahnenberg et son mirador : son nom indique la présence autrefois, de coqs de bruyères.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_18
    Petit monument avec un Keschteholz taillé dans la pierre.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_19
    Vue sur Châtenois depuis le Hahnenberg.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_20
    Descendre vers Wick avec la croix rouge.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_21
    Le Haut-Koenigsbourg à l'horizon.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_22
    Le chemin longe l'enceinte de la montagne des singes.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_23
    Lieu dit Wick : dérivé de l'allemand ''Wicke'', nom de plante désignant la vesce
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_24
    Notre déjeuner du jour : assiette froide. Le self ne propose que de la petite restauration.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_25
    Petit tour (en fait nous l'avons fait plusieurs fois) au parc animalier.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_26
    Difficile de ressortir de ce parc.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_27
    Derrière le self se trouve le marquage rouge-blanc-rouge que nous suivons vers Kintzheim.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_28
    Le début du sentier se trouve à gauche de la route d'accès.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_29
    Parking du château de Kintzheim (Volerie des Aigles).
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_30
    Après le parking et avant de rejoindre la D159 prendre à gauche le chemin repéré par une croix bleue.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_31
    Eglise St Geoeges de Châtenois.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_32
    Par la gauche nous retrouvons la rue Georgenbrunn.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Hahnenberg_33
    Les gardiens du lieu.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

UNE VISITE À LA MONTAGNE DES SINGES

Vivez l’expérience d’une immersion totale dans l’univers fascinant de plus de 200 macaques de Barbarie en liberté dans une forêt de 24 ha.

Ici un mâle porte un petit, là, deux femelles s’épouillent amicalement, là-bas de petits singes jouent les acrobates au-dessus du bassin…

Vous serez séduits par les possibilités d’observation exceptionnelles et étonnés par la proximité incroyable avec les singes qui n’hésitent pas à s’approcher pour prendre, dans votre main, le pop-corn qui vous est offert à l’entrée.

La suite sur le site du lieu, où vous trouverez aussi toutes les informations pratiques, telles que horaires et tarifs

 

800true thumbnails under 600false true 800http://www.horizon-nomade.com/wp-content/plugins/thethe-image-slider/style/skins/frame-black
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 1
    Le pop corn distribué à l'entrée ne représente qu'une friandise pour le magot
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 2
    Assis sur un banc réservé aux visiteurs, ces deux-là semblent apprécier les séances photos.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 3
    Les jeunes crapahutent volontiers dans les arbres, toujours sous la surveillance attentive d'au moins un adulte
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 4
    Chez les magots, la vie sociale tourne beaucoup autour des jeunes et contrairement à de nombreuses autres espèces de primates, les mâles jouent un rôle prépondérant dans l’élevage des petits.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 5
    Certains singes choisissent des emplacements parfois surprenants ...
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 6
    Le magot se nourrit essentiellement de fruits, de feuilles, d’écorces, de bulbes et de champignons mais parfois aussi d’insectes et d’autres petits invertébrés.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 7
    "Le penseur" s'est installé en posant son menton sur ses membres inférieurs
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 8
    Le macaque de Barbarie également appelé singe magot (Macaca sylvanus) est le seul primate non humain vivant au nord du désert du Sahara et en Europe.
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 9
    On estime actuellement les populations sauvages à moins de 8 000 individus : le Macaque de Barbarie est classé, depuis 2008, espèce en danger en raison de la forte diminution des populations sauvages (de plus de la moitié en 30 ans !).
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 10
    Le jeu a une très grande place chez le macaque de Barbarie.
    Forme d’apprentissage tant sur le plan moteur que social, il est l'occasion de créer un cercle d’amis et de futurs alliés.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 11
    Les jeunes grandissent lentement : les deux petits qui jouent à s'éjecter de la plate forme, ont déjà 2 ans selon le guide
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 12
    Les aînés recherchent plutôt le calme et la tranquilité !
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 13
    Les jeunes émettent des petits cris alors que les mimiques des adultes sont souvent silencieuses. Ce sont surtout des grimaces expressives, des mouvements des lèvres et des grincements de dents. Ces mimiques indiquent l’humeur du moment : « Laisse-moi tranquille ! », « N’approche pas ! » ou « Sois le bienvenu ! »
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 14
    Les adolescents se mêlent parfois aux jeux des plus petits, comme ici
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 15
    Un autre "penseur" ...
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 16
    Le soir, le magot monte dormir dans les arbres à l’abri des prédateurs mais pour la sieste, un banc peut très bien faire l'affaire !
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 17
    Celui-ci préfère l'ombre et la fraîcheur de l'herbe
  • 5000 slideright true 120 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 18
    Les filles "héritent" du statut social de leur mère et occupent une place hiérarchique proche d'elle. Pour les mâles, le statut social se crée de manière indépendante : jusqu’à 5 ans environ (passage à l’âge adulte) c’est l’âge qui créé la hiérarchie. Ensuite, sa place ne dépendra pas de sa force physique mais de sa faculté à créer et à entretenir de bonnes relations avec d’autres mâles du groupe. Nous sommes ici en présence du mâle dominant d'une communauté.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 19
    Les mâles sont beaucoup plus grands que les femelles. Le pelage est d’un joli brun gris très soyeux. Malgré leur taille moyenne, ces macaques possèdent de puissantes mâchoires équipées de longues canines.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 20
    Ce petit groupe de jeunes a été pris en flagrant délit de chapardage dans une poussette et se fait gentiment "gronder" par la guide
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 21
    Au moindre bruit suspect, le singe rouvre les yeux : la sieste n'est pas synonyme de sommeil profond !
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 22
    Le toilettage est une des activités centrales de la vie quotidienne. Le terme « épouillage » est très réducteur. En réalité, il s’agit d’un véritable rituel. C’est en général un dominé qui toilette un dominant. C’est l’occasion d’entretenir une relation de confiance et d’amitié.
  • 5000 slideright true 40 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 23
    Le "sage" du groupe ?
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 24
    Les femelles ne mettent en général qu’un seul petit au monde après une gestation de 165 jours en moyenne.
    Les nouveau-nés, qui pèsent moins de 500 g, sont sevrés au bout d’un an. Ils passent les premiers mois de leur existence accrochés à la fourrure de leur mère.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 25
    Ce bébé n'a que quelques jours. La relation entre la mère et son enfant est très intense mais les mâles ne sont pas écartés pour autant et contribuent activement à l'éducation des petits.
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 26
    Présenter les nouveaux-nés aux autres mâles de la communauté est d'une importance capitale pour les pères. Un rituel courant qui donnera lieu à des contacts directs et des claquements de dents amicaux
  • 5000 slideright true 60 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 27
    La maturité sexuelle intervient entre 2,5 ans et 4 ans pour les femelles ; entre 4,5 et 7 ans pour les mâles.
    Cette femelle est très jeune !
  • 5000 slideright true 80 bottom 30
    Montagne des singes, Kintzheim 28
    Les nouveaux-nés ont un pelage noir et sont portés ventralement. Les bébés de plus d'un mois sont généralement transportés sur le dos. Les femelles Magots sont des mères exemplaires, gardant des liens très étroits avec leurs enfants bien au-delà du sevrage.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Retour à l’accueil